Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2021 2 07 /12 /décembre /2021 14:54
20211206 Révolte dans les Antilles

La révolte gronde dans les Antilles françaises depuis plusieurs mois. Depuis le 17 de juillet dernier, des manifestations ont lieu tous les samedis contre les mesures sanitaires et la crise de la covid dans les Antilles françaises. Le 2 septembre une liste de revendications est communiquée au gouvernement français, que le Préfet rejette dans son ensemble le 29 septembre. Avec l’obligation vaccinale des personnels soignants et des sapeurs-pompiers c’est l’ensemble de l’archipel qui se met en révolte à la mi-novembre avec la mise en place de barrages et un appel à la grève générale de 17 organisations syndicales en Martinique le 22 novembre. Cette révolte qui est partie de la gestion de la crise sanitaire met en avant de nombreuses revendications sociales qui touchent à l’ensemble des conditions de vies des peuples d’outre-mer. Pour toutes ces raisons le mouvement ne faiblit pas, les barrages sont maintenus et les organisations syndicales se refusent à condamner les actes de violences.

Dans cette émission, vous pourrez entendre les reportages et interviews réalisés lors de la manifestation du 28 novembre à Paris. L’interview d’une syndicaliste de Guadeloupe de Combat ouvrier, et deux interventions glanées sur internet : Eli Domota (syndicaliste du LKP) à la sortie d’une réunion de travail avec le préfet le 26 novembre et un militant martiniquais réalisé par Combat ouvrier et datant du 24 novembre.
 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 16:01
20211122 Sans emploi…mais pas sans salaire

La guerre  contre les chômeurs et les chômeuses s’est encore intensifiée sous la présidence Macron : elle s’est traduite concrètement par une nouvelle attaque de l’assurance chômage. On en connaît les effets : réduction du nombre de bénéficiaires, diminution du montant et de la durée des prestations… On ignore en revanche largement l’histoire dans laquelle elle s’inscrit.

Pour parler de cette petite histoire de l’indemnisation du chômage, nous recevons dans l’émission de ce jour, Baptiste Panier, l’un des auteurs de la brochure Sans emploi…mais pas sans salaire (Editions syndicalistes, 60 pages, 2 euros)

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2021 2 16 /11 /novembre /2021 16:04
20211115 Pèche, pêcheurs et capitalisme.

Le bras de fer entre la France et Royaume-Uni autour des licences de pêche semble plus s'apparenter à un spectacle entre ego qu'a un véritable débat sur les véritables questions relatives aux problèmes de la pèche et des pêcheurs aujourd'hui. Gestions des ressources halieutiques, surpêches et financiarisations des activités, modes de vies et avenirs des artisans pêcheurs et des travailleurs de la mer, relation production consommation.
Autant de questions que nous traitons avec l'aide de Thibaut de l'association Pleine Mer.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2021 2 09 /11 /novembre /2021 12:14
202111008 Pour la régularisation des travailleurs sans papiers

Le lundi 25 octobre 2021, plus de 200 travailleurs sans-papiers ont entamé un mouvement de grève coordonné avec occupation de leurs entreprises sur huit sites en Île-de-France. Dans diverses professions (livreurs, plongeurs, ouvriers, éboueurs, intérimaires), les travailleurs sans-papiers, ont décidé de s’organiser avec la CGT pour gagner leur régularisation et pour ne plus subir la surexploitation dont ils sont victimes de la part des employeurs.

En  première partie d’émission, nous vous proposons l’écoute du reportage réalisé ce mercredi 27 octobre devant le site de Sepur, entreprise spécialisée dans la collecte et le tri des déchets à Pavillons sous bois où les travailleurs sans papiers menaient une action de blocage.

En seconde partie d’émission, nous parlerons de l’abattage judiciaire qui s’exerce tous les jours dans les audiences des juges des libertés et de la détention pour les prisonniers des centres de rétention administrative (CRA).

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2021 2 02 /11 /novembre /2021 10:20
202111001 Sages femmes en colère

Les sages-femmes mais aussi les gynécologues et les pédiatres se sont  mises en grève le lundi 25 octobre à la maternité de la clinique de Bezannes. Leur mouvement a la particularité d’être soutenu par les gynécologues et les pédiatres de la clinique du groupe Courlancy qui ont également déposé un préavis d’arrêt de travail. Il s’agit d’une action conjuguée pour que les sages-femmes obtiennent de meilleures conditions de travail. Cette action s’inscrit dans le mouvement national des sages-femmes mais avec des revendications locales.

Bien que les sages-femmes exercent une profession médicale, leur métier reste très peu reconnu avec un salaire comparable à celui d’une infirmière. Les sages-femmes se battent afin d’obtenir plus de reconnaissance. Comment s’explique la colère grandissante de ces professionnelles de santé ?

L’Actualité des luttes a reçu Nadège, Coralie et Édith, sages-femmes a l’hôpital Delafontaine à Saint-Denis. Par téléphone, l’intervention du chef de service.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2021 2 26 /10 /octobre /2021 10:43
20211025 Il y a 60 ans, le massacre du 17 octobre 1961

Le 17 octobre 1961, à l’appel du Front de Libération National, environ 30 000 algériens bravent le couvre-feu instauré par Maurice Papon le 05 octobre 1961. Cette nuit-là à lieu une immense opération de répression qui aboutit à un massacre, entre 200 et 300 personnes sont tuées et autour de 12 000 sont arrêtées.

Aujourd’hui, dans cette émission, à l’occasion des 60 ans du 17 octobre 1961 nous vous diffusons un montage qui rassemble des prises de paroles et interviews réalisées en2021 à la manifestation de commémoration,  un extrait d’une rencontre à Drancy en 1999 avec Jean-Luc Ennaudi et Maurice Rajfus autour de cette date de commémoration issu des archives de Fréquence Paris Plurielle, et le témoignage d’un des marcheurs du 17 octobre issu des archives de l’agence IM’média.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2021 2 12 /10 /octobre /2021 15:25
20211011 Les droits des chômeurs-ses encore attaqués

Le gouvernement s’acharne à imposer par la force la réforme de l’assurance-chômage avant la campagne présidentielle, prétextant de la reprise économique pour accuser les chômeurs d’être des profiteurs ne voulant pas rechercher d’emploi. Il vient d’informer les organisations syndicales d’un nouveau décret imposant au 1er octobre de nouvelles règles de calcul des allocations, déjà prévues par le décret du 30 mars dernier. Or ce décret s’est vu suspendu le 22 juin par le Conseil d’État.

Une étude de l’Unedic estimait que 1,15 millions de demandeurs d’emploi connaîtraient une baisse significative de leur allocation, notamment les plus précaires. Or 87 % des embauches sont actuellement en CDD.

Comme à son habitude, le gouvernement veut passer en force et imposer sa politique de régression sociale. En détruisant allègrement le droit du travail, et en transformant le service public de l’emploi en structure de contrôle et de coercition à l’égard des salarié·es privé·es d’emploi, le gouvernement compte les contraindre à accepter n’importe quel travail et à n’importe quel prix. Mais cette stratégie va peser sur l’ensemble de la société, en faisant pression sur les salaires et en continuant de généraliser la précarité. Cette réforme de l’assurance chômage est une nouvelle étape dans la destruction de notre système social.

L’invitée, Claire Vivès a participé à un rapport : «Quelle évolution des droits à l’assurance chômage ? (1979-2020)», avec Mathieu Grégoire, Claire Vivès, Jérôme Deyris. Ce rapport a été commandé par la CGT, IRES, en mai 2020.

Claire Vives revient dans cette émission sur l’histoire de l’indemnisation du chômage depuis les années 70 à nos jours. Comment, plus précisément, les droits des chômeurs se sont transformés depuis 40 ans ? Qui décident et payent les chômeurs ? Comment progressivement ils sont passés de «sans emploi» à des «faignants» incapables de traverser une rue pour trouver du taf et qu’il faut fliquer.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2021 2 05 /10 /octobre /2021 18:04
20211004 Des salarié.e.s de Biocoop devant les prud’hommes

Le 9 juillet 2020 commençait une lutte inédite à bien des égards à Biocoop : alors que les salarié.e.s avaient travaillé en première ligne pour répondre aux besoins fondamentaux de notre société, la direction de Biocoop – Le Retour à la Terre, franchise de deux magasins parisiens, a annoncé à la sortie du premier confinement sa volonté de vendre ses magasins et d’instaurer le travail du dimanche à partir du mois de septembre 2020. Face à cette menace, les salarié.e.s  des magasins de Rive Droite et de Rive Gauche sont partis en grève majoritaire durant l’été 2020 contre le travail dominical, mais également pour obtenir de meilleurs salaires et deux jours de repos consécutifs hebdomadaire.

Cette grève a permis de révéler au grand jour ce qu’était Biocoop : non pas une coopérative utopique de 700 magasins, mais plutôt une grande entreprise capitaliste comme les autres avec, à sa tête, d’anciens dirigeants de Carrefour, Super U et Intermarché qui n’en ont que faire de la «coopération» et de l’écologie alors qu’une minorité de magasins sont réellement coopératifs et que la direction nationale a supprimé la grille évolutive des salaires.

Le jeudi 9 juillet 2020 se tenait le délibéré de Laetitia ainsi que l’audience de jugement de Konstantin dans l’optique d’obtenir la jonction avec le dossier de Tiphaine, licenciée pour les mêmes motifs : avoir simplement pris la parole sur un piquet de grève et dénoncé les mauvaises conditions de travail ainsi que des agissements sexistes de certains membres de la direction.

Dans l’émission de ce jour, nous vous diffusons le reportage réalisé ce 2 septembre 2021 devant le Conseil de Prud’hommes de Paris et nous terminerons l’émission avec l’interview de Konstantin et en sa compagnie, nous revenons sur l’audience qui c’est tenue le 7 septembre dernier.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 14:26
20210913 Travailleurs saisonniers dans l’agriculture des Bouches du Rhône.

Peut être vous rappelez vous du pathétique appel, l’année dernière, au plus fort de l’épidémie de Covid, de Didier Guillaume (ministre des pesticides) à rejoindre l’Armée de l’Ombre de l’Agriculture Française
(sic)". On a ainsi redécouvert que si nous mangions fruits et légumes à volonté c’est grâce a des travailleurs et travailleuses saisonnier.e.s ou détaché.e.s qui viennent chaque année en France s’épuiser dans les champs, pour gagner de quoi survivre avant d’être invité.e.s à regagner fissa
leurs pays d’origine.

Zoom a travers deux émissions sur ce prolétariat de l’ombre.

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 14:20
20210906 Youpi c’est la rentrée !

Si les raisons de s’opposer à la politique du gouvernement les manifestations qui se sont déroulés contre la vaccination et le pass sanitaire ont parfois témoigné d’une absence de politisation voire d’une orientation politique carrément craignos. Pendant ce temps la lutte des classes continue et
l’exploitation version démultipliée comme le massacre annoncé par la reforme de l’assurance chômage annonce un avenir sordide.

Alors que faire s’enfoncer la tête dans le sable en attendant que cela passe ?

Au contraire plus que jamais il apparait primordiale de débattre, d’analyser de critiquer et de proposer pour tenter d’élaborer des possibilités de résistance face à la barbarie capitaliste.

Gardons le pessimisme pour des jours meilleurs !

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2021 4 16 /09 /septembre /2021 14:59
20210830 Assurance chômage et Conseil d’Etat

Le Conseil d’État a suspendu le 22 juin plusieurs articles du décret du 30 mars 2021 sur la réforme de l’assurance chômage. En l’occurrence, ceux fixant au 1er juillet, la mise en place du nouveau mode de calcul du salaire journalier de référence (SJR) qui sert au calcul du montant des allocations.

Est-ce que cette décision du conseil d’État, remet en question l’ensemble de la réforme ? Voici le thème de l’émission de ce jour et pour en parler, nous avons invité dans nos studios, François du syndicat SNU Pôle Emploi FSU.

Nous terminons cette émission par un entretien réalisé le 28 juin dernier avec Claude Lévy, du syndicat CGT HPE (Hôtels Prestige et Économiques). Les 22 et 23 juin 2021, Claude et Tiziri Kandi, animatrice et animateur de la CGT-HPE , ont été réveillés par la gendarmerie à 6 h 25 du matin pour une perquisition et placés en garde à vue pendant 36 heures. Au terme de la garde à vue, tout deux ont été lavé·e·s de tout soupçon d'«enrichissement personnel» et d’«abus de biens sociaux». Dans cet entretien avec Claude, nous reviendrons sur les diverses péripéties qui les ont amenés en garde à vue et des suites de cette affaire dans la CGT entre autre.

Partager cet article
Repost0
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 07:56
20210823 Le pass sanitaire

Le gouvernement vient de lancer son système de pass sanitaire. Un référé (recours d’urgence) a été déposé contre ce pass sanitaire devant le Conseil d’État notamment par la Quadrature du Net, car il divulgue de façon injustifiée des données sur l’état civil et des données de santé. L’accès aux grands événements sera limité aux personnes présentant certaines garanties contre la pandémie, telles que le fait d’être vaccinées, d’avoir réalisé un test PCR ou de s’être récemment rétablies de la maladie. Ce n’est pas cette limitation que s’adresse le référé. Le problème principal est que, pour apporter la preuve d’une telle garantie, chaque personne devra fournir un passe sanitaire comportant son nom afin, comme l’a expliqué Cédric O, de prouver qu’elle en est bien la titulaire par la production d’une carte d’identité ou d’un passeport. Ainsi, l’accès aux grands événements sera en pratique limité aux personnes disposant d’une carte d’identité ou d’un passeport.

Pour aborder le thème du pass sanitaire et de ses multiples enjeux pour les libertés publiques, nous passons cette heure en compagnie de Bastien et Nono, membres de la Quadrature du Net.

Partager cet article
Repost0