Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 13:41
La France selon Macron
Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Au service de l'Etat
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 09:33
Ramassage à Bure le 15 août 2017

Ramassage à Bure le 15 août 2017

L'arsenal du ministère de l'Intérieur sera bientôt doté d'un gros stock de grenades. La Place Beauvau a, en effet, lancé un appel d'offres pour l'achat de 1,2 million de «grenades de maintien de l'ordre et de moyens de propulsion à retard», pour un montant total de 22 millions d'euros. L'information a été publiée dans le Bulletin officiel des annonces des marchés publics, et relevée par Le Canard enchaîné dans son édition du 30 août.

 

Ce stock important est destiné à équiper les CRS, gendarmes mobiles et effectifs de la police nationale. En prévision d'une rentrée agitée sur le plan social ? «Ça n'a rien à voir, répond la Place Beauvau. Il s'agit simplement d'un renouvellement d'appel d'offres arrivé à son terme.»

 

Cette importante commande, qui se divise en cinq lots de différentes références (grenades assourdissantes, lacrymogènes et fumigènes, cartouches-grenades, lanceurs), porte en réalité sur quatre ans. De quoi réalimenter le stock. Et pour cause : il était vide. D'après Le Canard enchaîné, les équipes de maintien de l'ordre n'avaient plus de munitions en prévision des prochains débordements. Conséquence d'un quinquennat Hollande particulièrement actif dans la répression des mouvements sociaux. «Il y a eu Notre-Dame-des-Landes, Sivens, Calais, les manifs contre la loi travail… On n'a pas arrêté de grenader», lance ainsi un représentant des forces de l'ordre dans l'hebdomadaire satirique. Rien qu'à Calais, jusqu'au démantèlement de la jungle à l'automne 2016, les CRS ont tiré 22 000 grenades sur les migrants.

Repost 0
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 14:33
Un nouveau préfet de l'Aube

Diplômé de Sciences-Po Paris, énarque de la promotion Nelson Mandela (2001), Thierry Mosimann, 50 ans, a débuté comme chef de section de gestion administrative du personnel en 1990, puis il est devenu adjoint au chef du bureau des personnels techniques et spécialisés à la direction des personnels, de la formation et de l’action sociale du ministère de l’Intérieur, jusqu’en 1993.

 

Gestionnaire au bureau des concours financiers de l’État (1993-1996), puis chef du bureau du financement des transferts de compétences à la direction générale des collectivités locales du ministère de l’Intérieur en 1996-1997, Thierry Mosimann intègre ensuite l’ENA. À sa sortie de la prestigieuse école, il est titularisé en tant qu’administrateur civil (2001), puis il est nommé adjoint au chef du bureau des élections et des études politiques à la sous-direction des affaires politiques et de la vie associative (Datap) du ministère de l’Intérieur (2001-2003).

 

Chef du premier bureau de la sous-direction du budget et de la comptabilité à la préfecture de police entre 2003 et 2005, Thierry Mosimann est affecté aux fonctions d’adjoint au sous-directeur des finances locales et de l’action économique à la direction générale des collectivités locales place Beauvau en 2005. Cet ancien élève de Sciences-Po Paris a ensuite été promu sous-directeur de l’organisation et du fonctionnement des services déconcentrés à la direction de l’administration pénitentiaire au ministère de la Justice en 2007. Il était revenu place Beauvau en mai 2009 et a officié comme sous-directeur des affaires financières à la direction de l’évaluation de la performance et des affaires financières et immobilières, jusqu’en 2012.

 

Directeur des sports au ministère de la ville, de la jeunesse et des sports, Thierry Mosimann est nommé préfet délégué pour l'égalité des chances auprès du préfet du Val-d'Oise, à compter du 9 mai 2016.  Il succédera en septembre 2017 à la préfète de l’Aube.

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Au service de l'Etat
commenter cet article
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 19:31

La Guyane, un territoire grand comme le Portugal, dont le seul centre spatial occupe une superficie grande comme la Martinique, est-il un département français ou une colonie ?

Un panorama de la situation sociale et économique en Guyane grâce à l’interview de Davy Rimane, Secretaire général de l’UTG, réalisé par Radio Campus à Lille, ceux d’Anoussa du collectif a nowoi apo de la région de Maripasoula et Malika syndicaliste hospitalière et Malika syndicaliste hospitalière à Kourou, réalisés par L’actualité des luttes sur FPP.

Et bien sûr, des infos sur la lutte qui s’y déroule.

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Radio Au service de l'Etat
commenter cet article
18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 11:03
Un ancien préfet de Champagne-Ardenne soupçonné de fraude fiscale

Préfet de la Marne et de la Champagne-Ardenne de 2001 à 2003, Jean Daubigny a été placé en garde à vue ce jeudi dans un dossier de fraude fiscale. Le haut fonctionnaire, né à Troyes il y a 68 ans, a été entendu, avec sa femme, dans les locaux de l’office anticorruption de la police judiciaire (Oclciff) à Nanterre, près de Paris, pour des faits présumés de fraude fiscale.

Le couple est soupçonné de fraude fiscale, n'ayant tout simplement pas déclaré d'impôts pendant plusieurs années consécutives. L'enquête porte sur la période 2011-2014, non couverte par la prescription, mais elle aurait mis en évidence des «oublis» récurrents sur une durée plus longue. Le préjudice pour l'Etat, estimé judiciairement à plus de 150 000 €, pourrait dans les faits s'avérer plus important. Les investigations auraient d'ores et déjà matérialisé la non-déclaration du traitement de haut fonctionnaire et le non-paiement d'impôts fonciers malgré plusieurs relances. L'ex-préfet aurait payé des arriérés pour un montant jugé à l'évidence insuffisant par les magistrats du parquet de Paris.

En 1983, alors chef de cabinet du préfet de Police, Jean Daubigny, ordonne la destruction de la série bis des prélèvements dans l’affaire Rovert Boulin.

Jean Daubigny, ancien élève de l’ENA, a été nommé en juillet 1988 conseiller technique au cabinet du président de la République François Mitterrand jusqu'à ce qu'il soit nommé en janvier 1991 Préfet du Vaucluse, puis en juin 1993 Préfet de la Loire. Réintégré dans son corps d'origine, il est nommé délégué interministériel à la ville et au développement social urbain en décembre 1996. Il a été nommé  préfet de La Réunion en juillet 1998, puis des régions Champagne-Ardenne, Midi-Pyrénées, Bretagne ou encore Pays de la Loire. Il avait été nommé en mai 2012 directeur de cabinet de Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, avant de devenir préfet de Paris et de l’Ile-de-France en décembre 2012 jusqu’à sa retraite en avril 2015.

Il occupait néanmoins depuis décembre 2015 les fonctions de président de l'Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) et de son comité d'orientation. Un organisme qui contribue à l'évaluation des politiques en faveur des quartiers prioritaires.

Repost 0
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 09:09
"Jungle" de Calais : les premiers réfugiés accueillis dans la région

Dans le cadre du démantèlement du campement de la Lande de Calais, chaque préfet a développé les capacités d’accueil sur le territoire de son département.

Dans l’Aisne, quatre centres d’accueil et d’orientation (CAO) ont été créés. Le département de l’Aisne accueillera 118 personnes. Ces centres sont situés à Laon, où l’Afpa a mis à disposition des chambres permettant d’accueillir quarante personnes dont des familles ; à Essômes-sur-Marne, où l’association Coallia va accueillir quarante personnes ; à Crouy, où l’association Accueil et Promotion mobilise les capacités d’hébergement d’un hôtel spécialisé en hébergement d’urgence afin d’accueillir dix-huit personnes ; à Merval, enfin, où l’association Coallia va prendre en charge vingt personnes.

Dans les Ardennes, une cinquantaine de migrants en provenance de la jungle de Calais sont attendus à Charleville-Mézières. Ils seront hébergés au sein du foyer de jeunes travailleurs dans le quartier de la Houillère. Le maire de Charleville, Boris Ravignon, a clairement affirmé ce lundi son opposition : "La municipalité désapprouve totalement cette opération, sur la forme comme sur le fond (...). Nous nous étonnons que le gouvernement se décide, à quelques mois des élections, à régler une situation laissée à l'abandon depuis plusieurs années (...). Sur le fond, nous pensons que la France ne peut accueillir tous les migrants qui viennent à se trouver sur notre territoire".

Dans l’Aube, qui devrait également accueillir des réfugiés, la préfecture n'a pas encore communiqué sur le dispositif. Selon la préfecture de région, 28 personnes sont arrivés hier lundi

Dans la Marne, un bus en provenance de Calais a fait étape. Seize migrants sont descendus à Sainte-Ménehould. Ces personnes, quinze Soudanais et un Tchadien, seront hébergés dans des locaux du Foyer rémois et dans un gîte communal de La Grange-aux-Bois. Seize autres personnes, dont des familles, devraient arriver à Sainte-Ménehould d'ici mercredi. D'autres réfugiés doivent encore arriver à Reims, Châlons-en-Champagne, Sézanne. 85 réfugiés pourraient arriver cette semaine dans la Marne.

En Haute-Marne, 24 migrants sont accueillis à Langres dans un centre d'accueil et d'orientation (CAO) installé dans l'ancien EHPAD.

La préfecture de région précise que 83 % des migrants accueillis dans notre région sont de nationalité soudanaise.

Repost 0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 09:36
Le peloton d’intervention interrégional de gendarmerie officiellement présenté

Début janvier 2016, sous couvert de lutte contre le terrorisme, le ministre de l’intérieur crée 4 nouveaux pelotons d’intervention de la gendarmerie. «Dans le combat que nous menons contre le terrorisme, la gendarmerie joue un rôle fondamental grâce à son maillage territorial, à sa capacité d'analyse et de recueil du renseignement, à ses compétences en matière judiciaire et d'intervention, à son organisation spécifique placée sous un commandement unique qui lui permet de monter rapidement en puissance en cas d'attaque terroriste».

» de la gendarmerie dans la lutte contre le terrorisme, selon le ministre.le rôle fondamentalAvec Nantes et Tours, Reims a été choisie pour accueillir une nouvelle antenne du GIGN. Ces trois pelotons d’intervention interrégionaux de gendarmerie (PI2G) viendront renforcer «

Pour résumer, il prépare le terrain en vue de l’intervention.En cas d’attaque terroriste ou de forcené retranché, le rôle du PI2G, en tant qu’unité régionale de premier rideau, est de geler les lieux, de sécuriser le site, en attendant l’arrivée des spécialistes du GIGN». explique un officier de gendarmerie. «, »Il ne faut pas confondre les deux. Le PI2G n’a pas vocation à remplacer le GIGN. Son spectre d’intervention est différentCes hommes sont formés par le GIGN mais n’en font pas tout à fait partie. «

», indique une source proche du ministère. Un positionnement à Reims permet à la fois la couverture de la frontière belge et luxembourgeoise. Reims est très bien placée. Historiquement c’est la voie des invasions. C’est aussi celle des exfiltrationsCela conduit à s’interroger sur le choix de Reims. Cette antenne aura vocation à intervenir dans toute la région Grand Est. Une implantation à Nancy ou Metz aurait été géographiquement plus logique. «

Le PI2G s'est installée à Reims en toute discrétion au mois d'avril. Avec 27 hommes opérationnels aujourd'hui, l'effectif n'est pas encore au complet. Cinq hommes supplémentaires vont intégrer d'ici les prochains mois cette unité d'intervention régionale. Installée dans une caserne de la gendarmerie à Reims, cette unité d'élite a déjà mené plusieurs interventions dans tout l'Est de la France. Elle a été officiellement présentée hier.

Repost 0
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 11:36

Dans le journal officiel d'hier : «Par décret du président de la République en date du 24 juin 2016, il est mis fin, sur sa demande, aux fonctions de sous-préfet de Bar-sur-Aube exercées par M. Salah Belbellaa, commissaire de police de la police nationale détaché en qualité de sous-préfet. Il sera réintégré dans son corps d’origine.»

Son successeur a également été désigné. Il s’agit de Christophe Deschamps, conseiller d’administration de l’intérieur et de l’outre-mer.

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Au service de l'Etat
commenter cet article
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 11:16
Pascal JOLY, bouveau préfet des Ardennes

Auparavant préfet du territoire de Belfort, Pascal Joly remplace Frédéric Perissat. Il a pris officiellement ses fonctions ce matin. Il s’est dit attaché à l’aménagement du territoire et a promis de se pencher sur la question de la couverture du territoire en matière d’internet. «Ma porte est toujours ouverte, même si le préfet est parfois là pour trancher».

Pascal JOLY est né le 5 novembre 1956 à Valenciennes. Il a une licence es lettres, un DEA de Droit public et un diplôme d'administration publique des IRA.

Sa carrière :

12/03/2014 : Nommé préfet du Territoire de Belfort à compter du 7 avril 2014
31/01/2011 : Préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais, préfet de la zone de défense Nord, préfet du Nord
30/10/2009 : Préfet hors cadre chargé d’une mission de service public relevant du gouvernement
01/01/2009 : Directeur de cabinet du Secrétaire d’État à l’Intérieur et aux Collectivités territoriales
26/03/2008 : Directeur adjoint du cabinet du Secrétaire d’État à l’Intérieur et aux Collectivités
territoriales
29/06/2007 : Directeur adjoint du cabinet du Secrétaire d’État à la Défense et aux anciens combattants
06/06/2005 : Secrétaire général pour les affaires régionales auprès du préfet de la région Basse-Normandie

29/07/2002 : Sous-préfet de Bernay (Eure)
13/11/2000 : Directeur du cabinet du préfet du Pas-de-Calais
17/08/1998 ; Secrétaire général de la préfecture du Cantal
02/11/1995 : Chef du bureau du personnel et des statuts à la sous-direction des affaires administratives et financières de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse

02/03/1995 : Administrateur civil affecté au ministère de la Justice
01/09/1989 : Secrétaire général de l’université Charles de Gaulle - Lille III
01/09/1984 : Conseiller d’administration scolaire et universitaire au rectorat de Lille
01/09/1983 : Conseiller d’administration scolaire et universitaire au rectorat d’Amiens
01/01/1980 : Attaché de préfecture à la sous-préfecture de Saint-Quentin

Pascal JOLY est Chevalier de l’Ordre national du mérite et Médaille d'honneur de la Protection judiciaire de la jeunesse.

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Au service de l'Etat
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 10:30

L’ancien sous-préfet de Saint-Dizier a été condamné aujourd’hui à 15 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Chaumont pour harcèlement moral à l’encontre d’employés à la sous-préfecture de Saint-Dizier.
Thilo Firchow faisait l’objet de plaintes de plusieurs anciens collaborateurs, pour des faits compris entre 2010 et 2013. Il a été relaxé dans certains dossiers, mais reconnu coupable de harcèlement moral à l’encontre de trois anciennes collaboratrices.
En plus de son amende, il devra leur payer 10 000 euros de dommages et intérêts, et 2 400 euros au titre des frais de justice.
En février, devant le tribunal correctionnel de Chaumont, le procureur de la République avait requis six mois de prison avec sursis et 3 000 € d'amende à l'encontre de Thilo Firchow.

Repost 0
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 15:42
Un nouveau préfet de l'Aisne

Nicolas Basselier prendra ses fonctions le 9 mai prochain en tant que préfet de l’Aisne. Âgé de 57 ans, ce haut fonctionnaire est actuellement membre du conseil supérieur de l’appui territorial et de l’évaluation, au service du ministère de l’Intérieur chargé d’évaluer l’action des préfets et des sous-préfets.

Diplômé de l'IEP Paris, ancien élève de l'ENA (promotion Léonard de Vinci), il a commencé en 1985 comme directeur de cabinet du préfet de l'Yonne.

Il a occupé des postes dans plusieurs départements : l'Orne, la Seine-Maritime, l’Yonne, le Loir-et-Cher, la Corrèze et les Bouches-du-Rhône— ainsi qu'à la Préfecture de Police, de 1993 à 1999. En 2008, il a été nommé directeur général de l’Association des maires de France.

Il a déjà exercé les fonctions de préfet du Loir-et-Cher entre 2010 et 2012 et de Corrèze entre 2004 et 2005. Nicolas Basselier est chevalier de l’ordre national du Mérite.

Nicolas Basselier succède à Raymond Le Deun qui devient préfet du Morbihan.

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Au service de l'Etat
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 13:03
La nouvelle Sous-préfète de Nogent-sur-Seine

Catherine LAM TAN HING-LABUSSIERE est née le 19 novembre 1961 à la Souterraine (Creuse)

Maîtrise en droit public – IRA de Nantes

1986 – 1989 : Adjointe au Chef du bureau de l’environnement à la préfecture du Val d’Oise

1989 – 1991 : Chef du bureau de l’environnement à la préfecture du Val d’Oise

Septembre 1991 – juin 1994 : Chef de bureau des affaires foncières et de l’urbanisme à la préfecture du Val d’Oise

Juin 1994 – juin 1996 : Chef du service interministériel de défense et de protection civile à la préfecture du Val d’Oise

Juin 1996 – décembre 1997 : Détachée au bureau de la gestion des crises à la direction de la sécurité civile

1997 : Attachée principale de préfecture

Janvier 1998 – septembre 1999 : Chef de bureau des affaires économiques à la préfecture du Val d’Oise

Septembre 1999 – décembre 2001 : Chef de la mission ville à la préfecture du Val d’Oise

Septembre 2001 – janvier 2006 : Secrétaire générale de la sous-préfecture de Mantes la Jolie

Juin 2002 : Directrice de préfecture

Juin 2003 – juin 2005 : Directrice de préfecture à Bobigny

Juin 2005 – septembre 2007 : Sous-préfète d’Issoudun

Septembre 2007 – avril 2010 : Secrétaire générale à la préfecture de Lozère

1erjanvier 2009 : Sous-Préfète hors classe

Avril 2010 –juin 2013 : Adjointe au sous-directeur de la sécurité du public à la direction des transports et de la protection du public à la préfecture de police.

Juin 2013 – décembre 2015 : Adjointe au sous-directeur des déplacements et de l’espace public à la direction des transports et de la protection du public à la préfecture de police

Janvier 2016 : Sous-préfète de Nogent-sur-Seine

Elle est : Chevalier de la Légion d’Honneur, Chevalier de l’Ordre National du Mérite, Chevalier du Mérite Agricole

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Au service de l'Etat
commenter cet article