Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2019 2 03 /12 /décembre /2019 13:09
20191202 Préparation du 05 décembre

Préparation des mobilisations du 5 décembre avec des extraits des rencontres à la bourse du travail de Saint-Denis (93).retranscrits par L’actualité des luttes sur FPP.

Nous ferons un petit rappel sur Décembre 1995.

Cette émission se terminera par un extrait d’un documentaire sonore de Marine VLAHOVIC sur la difficulté de vivre son absence de croyance, voire son athéisme dans les pays du Maghreb, en l’occurrence ici en Algérie.

Partager cet article

Repost0
8 mars 2019 5 08 /03 /mars /2019 08:51
Comment justifier l’usage des LBD

Qui a déclaré "S'il n'y avait pas de violence, il n'y aurait pas de blessés chez les manifestants, ni chez les forces de l'ordre. S'il n'y avait pas de casseurs, s'il n'y avait pas d'agresseurs, il n'y aurait aucun tir de LBD*" ? C’est Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, qui s'exprimait le 7 mars 2019 devant les sénateurs à l'occasion de l'examen d'une proposition de loi du groupe CRCE (à majorité communiste) demandant l'interdiction de l'usage des LBD dans les manifestations.

"Au total depuis le début du mouvement dit "les gilets jaunes", on compte environ 2 200 blessés parmi les manifestants, et 83 enquêtes en cours à l'IGPN et à l'IGGN impliquant des faits concernant des tirs de LBD. Il y a eu 13 095 tirs de LBD depuis le début du mouvement", a-t-il déclaré. "Depuis le 17 novembre, il y a eu près de 1.500 blessés parmi les forces de l'ordre, qu'il s'agisse de policiers, de gendarmes et même de pompiers", a précisé M. Nuñez, faisant également état de "près de 80 dégradations majeures sur des bâtiments publics".

De son côté, la présidente du groupe CRCE, Eliane Assassi, a avancé les chiffres de "206 blessures à la tête dont plusieurs dizaines liées à des tirs de LBD", et "22 personnes éborgnées par ces tirs".

"Le LBD répond à la multiplication des situations où les forces de l'ordre se trouvent aux limites de la légitime défense. Si nous supprimions le LBD, il ne resterait dans bien des cas que le corps à corps ou les armes de service", a plaidé Laurent Nuñez.

 

* Le LBD est un lanceur de balle de défense, une arme sub-létale. Le LBD 40 remplace la marque la plus connue, Flash-Ball.

Partager cet article

Repost0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 10:43

Lors du conseil municipal de septembre 2016, le maire de Reims, Arnaud Robinet, annonçait l’armement des policiers municipaux. Depuis ce mardi 20 juin, ce sont 46 policiers municipaux rémois, soit la moitié des effectifs, qui sont équipés de revolvers, des Manurhin MR73. Progressivement et consécutivement à une formation adaptée, l’ensemble des policiers rémois recevra une telle arme. Tous les policiers municipaux de la ville de Reims ont reçu ou vont recevoir d’ici 2018, une formation suivie d’un test, dispensée par le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale).

Partager cet article

Repost0
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 17:01

L'armement des policiers municipaux est il à la hauteur ? L 'Etat doit-il reprendre davantage la main sur la sécurité ?

Le conseil municipal de Romilly-sur-Seine a voté il y a quelques jours un investissement de 4 700 euros pour acheter de nouvelles armes, (des Beretta). En cause : certains revolvers jusqu'ici prêtés par l'Etat qui se sont révélés défectueux.

La police municipale de Romilly-sur-Seine (8 policiers) est armée depuis avril 2016. Elle a bénéficié jusqu'ici du prêt par l'Etat de revolvers Manurhin.

Partager cet article

Repost0
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 13:29

Deux policiers de la BAC de Reims ont été condamnés, hier mardi, à des peines de prison avec sursis ainsi qu’à des interdictions d’exercer pour avoir falsifié des procès-verbaux lors d’une enquête.

Sursis et 3 mois d’interdiction d’exercer ont été requis à l’encontre d’un policier rémois accusé d’avoir frappé en cellule un gardé à vue sous l’œil de la caméra.

De nombreux policiers étaient venus soutenir leurs collègues.

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 09:36
Le peloton d’intervention interrégional de gendarmerie officiellement présenté

Début janvier 2016, sous couvert de lutte contre le terrorisme, le ministre de l’intérieur crée 4 nouveaux pelotons d’intervention de la gendarmerie. «Dans le combat que nous menons contre le terrorisme, la gendarmerie joue un rôle fondamental grâce à son maillage territorial, à sa capacité d'analyse et de recueil du renseignement, à ses compétences en matière judiciaire et d'intervention, à son organisation spécifique placée sous un commandement unique qui lui permet de monter rapidement en puissance en cas d'attaque terroriste».

» de la gendarmerie dans la lutte contre le terrorisme, selon le ministre.le rôle fondamentalAvec Nantes et Tours, Reims a été choisie pour accueillir une nouvelle antenne du GIGN. Ces trois pelotons d’intervention interrégionaux de gendarmerie (PI2G) viendront renforcer «

Pour résumer, il prépare le terrain en vue de l’intervention.En cas d’attaque terroriste ou de forcené retranché, le rôle du PI2G, en tant qu’unité régionale de premier rideau, est de geler les lieux, de sécuriser le site, en attendant l’arrivée des spécialistes du GIGN». explique un officier de gendarmerie. «, »Il ne faut pas confondre les deux. Le PI2G n’a pas vocation à remplacer le GIGN. Son spectre d’intervention est différentCes hommes sont formés par le GIGN mais n’en font pas tout à fait partie. «

», indique une source proche du ministère. Un positionnement à Reims permet à la fois la couverture de la frontière belge et luxembourgeoise. Reims est très bien placée. Historiquement c’est la voie des invasions. C’est aussi celle des exfiltrationsCela conduit à s’interroger sur le choix de Reims. Cette antenne aura vocation à intervenir dans toute la région Grand Est. Une implantation à Nancy ou Metz aurait été géographiquement plus logique. «

Le PI2G s'est installée à Reims en toute discrétion au mois d'avril. Avec 27 hommes opérationnels aujourd'hui, l'effectif n'est pas encore au complet. Cinq hommes supplémentaires vont intégrer d'ici les prochains mois cette unité d'intervention régionale. Installée dans une caserne de la gendarmerie à Reims, cette unité d'élite a déjà mené plusieurs interventions dans tout l'Est de la France. Elle a été officiellement présentée hier.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 13:47

Un homme a porté plainte pour diffamation après l’audition, le 15 janvier, de son fils de 9 ans par la gendarmerie de Villers-Cotterêts parce qu’il aurait crié «Allah akbar, vive le Coran» pendant une minute de silence en hommage à Charlie Hebdo.

L’enfant avait été entendu le 15 janvier par la gendarmerie de Villers-Cotterêts, en présence de son père, dans le cadre d’une enquête pour apologie du terrorisme.

Les soupçons pesant sur l’enfant «sont, sur le plan de la matérialité des faits, totalement infondés. On est dans une cantine municipale qui accueille plusieurs écoles, pendant la minute de silence, il n’y a aucun témoin qui entend ce garçon de 9 ans venir dire Allah akbar, vive le Coran.  C’est un autre enfant qui vient (le) dire après coup à sa mère qui est l’une des employées de la cantine, qui le dit à la personne qui encadre la cantine, un signalement est rédigé, (…) on prévient la brigade de gendarmerie», a affirmé le procureur de Soissons.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 17:13

Déjà classé en zone urbaine sensible, zone franche urbaine et zone de revitalisation urbaine, le quartier du Vert-Bois à Saint Dizier est donc une nouvelle priorité du gouvernement.

Ce quartier sensible fait partie des 49 zones de sécurité prioritaires retenues par le ministère de l'Intérieur.

Principalement composé d'habitat collectif (HLM), il concentre une population jeune (36% des habitants ont moins de 25 ans) et peu diplômée. Le taux de chômage atteint les 25%. Depuis une dizaine d'années, le quartier du Vert-Bois connaît des phénomènes de violences urbaines.

Cette zone de sécurité prioritaire, qui devrait être opérationnelle en 2013, s'est fixée comme objectif de combattre la délinquance.

Partager cet article

Repost0