Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 06:48

La CGT craint qu'entre l'Agence régionale de Santé (ARS Picardie) et la Révision générale des politiques publiques (RGPP), les services de pédopsychiatrie passent à la trappe avec une perte essentielle de qualité de soins, d'une part. Et d'autre part, 75 postes supprimés. Rien que ça !

«Nous avons appris qu'en commission médicale d'établissement (CME) allait être proposée la fermeture du centre pour adultes [CPA, Chauny]. Nous avons eu tout juste le temps de réagir par un tract local et informer les médecins. Contrairement à ce qu'on leur faisait croire : le but est non de détruire, mais d'orienter vers Saint-Quentin et Laon. Toutefois, Il n'est pas bon de déshabiller Pierre pour habiller Paul. Bien sûr qu'il y a un besoin à développer dans le Nord de l'Aisne, mais surtout pas en supprimant ce qui existe».

«Au qualitatif (santé) on préfère le quantitatif (économique). Un rapport souligne que l'hospitalisation à temps complet reste un mode de prise en charge incontournable. Ici, on n'est pas dans une comptabilité du nombre de lits. Il y a un besoin minimal. Un lit en pédiatrie n'est pas un [même] lit en pédopsychiatrie».

Partager cet article

Repost0

commentaires