Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 09:10

«C’est une semaine décisive, c’est maintenant ou jamais», ont prévenu les représentants syndicaux de Force ouvrière. Lundi matin, ils ont quitté les négociations qui se déroulent actuellement entre la direction et les syndicats au sujet du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Spontanément, « une centaine de salariés ont arrêté le travail. Une ligne sur les trois est à l’arrêt ainsi que la fabrication des cuves et des tambours. Les deux autres lignes fonctionnent avec des futurs préretraités et des intérimaires qui sont nombreux en ce moment»

En tout début d’après-midi, les représentants FO ont organisé un meeting. Une soixantaine de salariés étaient présents. «Pour les 186 salariés de la Société ardennaise industrielle (SAI), nous voulons, s’il y a des licenciements, les mêmes garanties que pour ceux qui partent en préretraite ou en départ volontaire dans le cadre du PSE».

Les anciens salariés qui sont partis on eux, touché une série de primes (départ, licenciement…). Ceux qui sont resté, réclament à leur tour une prime.

De son côté, dans l’accord de reprise, Selni s’engage à ne pas licencier avant 2021 puisqu’Electrolux promet d’acheter 1,2 million de moteurs universels par an jusqu’à cette date. «Mais que se passera-t-il si Selni revient sur son engagement, si l’entreprise est en faillite, s’il y a une baisse de production ?». Ils craignent que, si cela arrive, ils ne quittent l’entreprise qu’avec les indemnités minimums prévues par la loi, sans les mesures d’accompagnement.

Les syndicats demandent également que la prime de transfert fixée à 5 000 euros par salarié soit réévaluée et qu’elle soit modérée en fonction du nombre d’année ancienneté chez Electrolux.

Pour le moment, FO laisse la porte ouverte à de nouvelles négociations. «Nous sommes prêts à retourner à la table des négociations avec le directeur des ressources humaines Europe et le comptable Europe, mais pour le moment, il est hors de question de signer».

La signature du PSE par les syndicats et la direction est prévue mercredi lors du comité d’entreprise.

Sur le site d'Electrolux, à la veille de la signature du PSE, certains salariés continuent de manifester. Sur place, la situation est très tendue. Depuis ce mardi matin, ils alimentent un chemin constitué de palettes de bois auxquelles ils mettent le feu petit peu à petit peu. Ce chemin se termine sur une citerne de gaz propane destiné à alimenter les chariots élévateurs. Les salariés menacent de faire sauter la citerne s'ils ne retournent pas à la table des négociations.

Les Electrolux menacent de faire sauter l'usine

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Social
commenter cet article

commentaires