Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 15:54

Une quinzaine d'hommes sur le carreau avec la liquidation d'Aisne Iso, quasiment autant chez Serprodis pour les mêmes raisons, sept licenciements chez Noralu pour survivre à la crise… Cette fois, c'est au tour des salariés de D-Fer à Urcel de craindre un licenciement.

L'entreprise, qui a déjà connu des difficultés il y a quelques années, est de nouveau placée en redressement judiciaire. La décision est tombée le 12 avril dernier. Sur un effectif de 43 personnes, 23 licenciements sont envisagés. L'entreprise D-Fer existe depuis 1997. Elle a employé jusqu'à 53 personnes. Dix personnes avaient déjà été licenciées lors de la première procédure de redressement judiciaire.

Le premier plan de redressement avait été établi sur dix ans et était basé sur un retour d'activité plus rapide. Selon l'administrateur judiciaire, l'activité de démolition n'est pas rentable, mais l'activité désamiantage le serait.

Deux entrepreneurs seraient susceptibles de faire une offre de reprise. Une audience est d'ailleurs prévue demain au tribunal de commerce concernant la réorganisation de l'entreprise afin de déterminer s'il est possible de maintenir l'activité en vue d'une cession.

Pour l'activité de démolition, 23 salariés sont visés par la procédure sur un effectif de 43 personnes. Les entretiens préalables se sont tenus il y a une dizaine de jours. Les licenciements pourront intervenir dès que le juge-commissaire donnera son accord. Le dernier mois de salaire a été payé avec un peu de retard. Tout devrait être réglé puisque l'AGS (régime de garantie des salaires) a pris le relais.

Partager cet article

Repost0

commentaires