Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 14:41

27 avril 2010. Tricotage des Vosges reprend Olympia à la barre du tribunal de commerce de Troyes, sauve 90 emplois à Romilly et crée New Olympia. Près d'une centaine d'autres salariés de l'ancien fleuron de la chaussette reçoivent leurs lettres de licenciement au cours des semaines suivantes. Un passage obligé pour sauver l'entreprise de bonneterie qui avait déjà enchaîné les plans sociaux les années précédentes.

Deux ans plus tard, les licenciements sont de retour. Motif économique toujours. Fin mai, neuf salariés ont reçu une convocation à un entretien. Et le 8 juin dernier la décision est tombée : licenciement. L'emploi sur la plate-forme logistique va être fortement réduit. Sur les vingt salariés, il n'en reste que onze.

Dans les rangs des salariés licenciés, le fatalisme domine. Eux qui ont vu depuis plusieurs années leurs collègues prendre le chemin de Pôle emploi ou des cellules de reclassement savent à quoi s'attendre. Des jours difficiles dans un bassin d'emploi sinistré.

La direction de New Olympia reste sur la même stratégie. Une majorité de la production réalisée à l'étranger et 25 à 30 % de chaussettes made in France, fabriquées à Vagney dans les Vosges, dans l'usine où sont tricotées les chaussettes de la marque Bleu Forêt.

«Licencier économiquement neuf personnes permet d'éviter un plan de sauvegarde de l'emploi. Or d'autres pourraient suivre d'après les salariés que j'ai rencontrés. On a l'impression que Tricotage des Vosges veut garder la marque Olympia et fermer tout doucement à Romilly».

Partager cet article

Repost0

commentaires