Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 12:56

Il y a quelques jours, le conseil des prud'hommes de Laon a statué de la même manière pour 18 autres anciens salariés de Nexans.

«La procédure concernant les salariés nés en 1954, 1955 et 1956 a démarré plus tard. Elles concernent ceux qui sont restés 18 mois de plus sur le site de Chauny dans le cadre du plan de sauvegarde de l'emploi. Le but était d'être pris en charge jusqu'à l'âge de la retraite en comptant les trois ans de chômage». Leurs indemnités ont été évaluées entre 85 000 et 140 000 € «en fonction de l'ancienneté dans l'entreprise».

Si pour l'instant 101 ex-Nexans ont gagné cette première partie en attendant l'appel déposé par la direction de Nexans France - personne n'a donc touché d'indemnités -, d'autres anciens salariés ont également lancé une procédure pour licenciement sans cause réelle et sérieuse. Il y en aurait une dizaine.

Plus de quatre ans après la fermeture du site qui, rappelons-le, a entraîné la suppression de 220 postes (+ 110 un an plus tôt chez Essex), le dossier Nexans Chauny n'en a pas fini avec la justice.

Partager cet article

Repost0

commentaires