Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 17:18

La société Huart-Pain, placée en redressement judiciaire le 5 décembre (50 salariés encore à cette date-là et 9 points de vente principalement à Charleville-Mézières), rouvre «progressivement» ses magasins (quatre points de vente), et aurait même fait appel à de nouveaux employés (en CDD) pour relancer la production et la vente.

Sur la cinquantaine de personnes qui étaient sous contrat avant le début des événements, il n’en reste plus qu’une poignée. «Des démissions, des arrêts de travail, voire des accidents de travail…». A l’occasion d’élections professionnelles obligatoires dans le cadre du redressement judiciaire pour désigner un représentant du personnel, l’employeur confesse n’avoir eu à adresser qu’une quinzaine de lettres recommandées tout au plus.

Côté salaires, les AGS (l’organisme qui se substitue aux employeurs défaillants) ont réglé les paies et arriérés.

De source CGT, il ne demeurait mardi, veille de Noël, que trois salariés en poste.

Partager cet article

Repost0

commentaires