Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 15:30

Le tribunal de commerce a donné quatre mois à Huart-Pain pour rétablir la situation ou trouver un repreneur. Cette dernière solution a la faveur des salariés.

Le patron des deux sociétés placées en redressement en décembre (Huart-Pain - la plus importante - et la Société nouvelle Huart) s’est vu notifier par le tribunal de commerce de Sedan une prolongation de quatre mois afin, sinon de rétablir durablement l’exploitation de sa dizaine de points de vente (essentiellement sur Charleville), au moins assainir la situation et ainsi permettre la reprise de certains fonds (voire tous), ce qui n’est pas forcément gagné d’avance.

C’est bien la piste d’une cession totale ou partielle qui reste la plus probable. Sauf que perdure le poids des créances (d’ailleurs encore en cours d’évaluation, mais d’au moins un million), avec de surcroît le coût des procédures prud’homales quand les jugements tomberont. Car la confiance n’a pas été renouée entre le boulanger et la majorité de ses 45 salariés. Si les arriérés ont été versés, si les AGS (organisme qui se substitue aux employeurs défaillants) ont pris le relais, 19  employés sont en arrêt maladie, d’autres en incapacité…

Partager cet article

Repost0

commentaires