Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 09:27

eolinnes de la Motelle au ThourLe vent tourne. Sur le site de Vieille carrière, dans le canton de Ribemont, ce qui était vrai la semaine passée ne l’est plus aujourd’hui. La «faute» à une double décision du tribunal administratif d’Amiens qui vient de déjuger le préfet de l’Aisne.

Tout est donc remis à plat dans ce projet éolien initié par l’entreprise Eole Res et qui prévoyait d’installer originellement 21 pylônes entre Parpeville et Surfontaine. En cause : les annulations par la justice des permis de construire accordés par le préfet en 2010 (afin d’ériger six éoliennes à La Ferté-Chevresis et à Villers-le-Sec) et sa «décision tacite» d’en refuser 15 autres (sur le reste du site). En somme, là où il devait y avoir des mâts nacrés il n’y en aura pas, et là où il ne devait pas y en avoir, il pourrait en pousser.

Le nord de l’Aisne est très convoité par les promoteurs éoliens.Rien que dans le Saint-Quentinois, au moins 130 projets d’implantation de ces pylônes sont actuellement à l’étude.

Après avoir connu un premier projet de six éoliennes rejeté par le préfet, car «trop proche de l’agglomération saint-quentinoise», Regny - «qui devait rester en zone de respiration paysagère» - a  vu un second projet de neuf générateurs obtenir une issue favorable l’an dernier. Brise vent a récemment saisi le tribunal administratif d’Amiens pour tenter d’annuler la décision d’implantation de ces neuf éoliennes sur les hauteurs de Regny.

«On m’a garanti que les retombées seraient de 6 7000 euros par an. Soit la moitié du budget de la commune [évalué à 170 000 euros]! » A ce prix-là, forcément…

Dans l’Aisne, 288 éoliennes réparties sur 34 parcs étaient recensées en 2012 et 83 projets étaient en cours d’instruction. Chiffres préfectoraux datant de novembre 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Energies alternatives
commenter cet article

commentaires