Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2015 4 17 /09 /septembre /2015 12:18

Le magasin La Halle aux vêtements de Soissons est définitivement condamné à fermer. Le groupe qui possède le site a décidé, le 4 septembre, que l’enseigne mettrait la clé sous la porte le 14 novembre.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 09:10

Les usagers du TER Vallée de la Marne, qui relie Paris à Château-Thierry, Dormans, Épernay, Châlons-en-Champagne, appellent à une grève du billet de train à partir de lundi.

Des tickets factices vont être distribués dans les wagons. Ils seront à présenter au contrôleur à la place du titre de transport qui restera dans la poche.

Les usagers entendent ainsi dénoncer "les discriminations entre les abonnés de l’Aisne et ceux de la Marne. Les premiers obtiennent des indemnisations quand la ligne est perturbée tandis que ceux de la Marne qui prennent le même train n’obtiennent rien" .

Partager cet article
Repost0
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 16:56

Depuis lundi, les souffleurs de l’atelier de verre chaud de la cristallerie de Bayel observent une période de chômage partiel.

Celle-ci va durer deux semaines. «Initialement, nous devions nous arrêter cinq semaines. Mais, nous avons reçu des commandes et nous pourrons reprendre plus tôt que prévu». La cristallerie de Bayel fait face, comme l’ensemble de la filière, à une conjoncture délicate.

Dans ce contexte, l’atelier de verre chaud avait déjà dû subir une période de chômage partiel d’un mois au début de l’été. Les autres ateliers de la cristallerie fonctionnent normalement.

Partager cet article
Repost0
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 17:04

 

Chômeurs Catégorie A

Variation sur 1 mois

Taux de variation

Variation sur un an

Ardennes

17 568

-133

-0,8%

5,2%

Aube

20 668

225

1,1%

7,5%

Marne

30 419

163

0,5%

1,7%

Haute Marne

9 053

-86

-0,9%

3,8%

Champagne Ardenne

77 708

169

0,2%

4,2%

 

Chômeurs Catégorie A, B, C

Variation sur 1 mois

Taux de variation

Variation sur un an

Ardennes

25 467

-115

-0,4%

6,1%

Aube

29 945

-22

-0,1%

8,4%

Marne

48 055

-67

-0,1%

4,7%

Haute Marne

14 011

-144

-1,0%

4,5%

Champagne Ardenne

117 478

1 463

-0,3%

6,0%

Alors que le taux de chômage a diminué en juillet de 0.1 % en France, il a augmenté de 0,2 % en Champagne Ardenne. Même si on note de fortes disparités selon les départements, on note depuis plusieurs mois une forte augmentation dans l’Aube.

A noter que la situation ne cesse de s’empirer pour les 50 ans et plus.

Le nombre d’inscrits pouvant bénéficier du droit au RSA ne cesse d’augmenter (mais tou-te-s le font ils/elles valoir ?). Selon la CAF, fin 2014, 48 390 foyers étaient bénéficiaires du RSA sans la région)

Partager cet article
Repost0
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 09:58

Alors que la responsable adjointe du magasin était convoquée ce matin au siège de l’entreprise à Paris, «pour un entretien préalable au licenciement», les sept salariés de l’enseigne s’étaient mis en grève le 23 juillet 2015. Ils ont débrayé devant le magasin situé dans la zone Be Green à Saint-Parres-aux-Tertres.

Leurs principales revendications concernaient le manque de personnel, les mauvaises conditions de travail et les salaires.

Mais à 14 h, le magasin rouvre ses portes. Pourquoi ? «L’entretien de notre collègue s’est très bien passé. Elle ne va pas être licenciée». Le débrayage du matin a «payé». «Ils ont eu peur, tout simplement».

La responsable adjointe retrouvera son poste et son salaire devrait même être augmenté !

Partager cet article
Repost0
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 09:55

Le 28 juillet, les salariés d’Assa Abloy (ex Vachette) de Sainte-Savine ont débrayé, suite à la délocalisation d’une chaîne de production.

«Pour demander l’arrêt des délocalisations du site de Sainte-Savine. En nous ôtant les produits, on nous enlève aussi le savoir-faire, on ne s’en sortira pas comme ça : on veut du travail et de nouveaux produits ! La D45 (ligne de production de serrures délocalisée en ce moment vers la Roumanie) est partie, mais on veut s’attacher à garder ce qui reste, à sauver nos emplois. On sera là en septembre».

«Sur certaines chaînes de produits, nous avons plus d’intérimaires que de CDI, ce n’est pas légal. Normalement, l’intérim c’est pour du travail exceptionnel !».

Des revendications que prennent de plus en plus à leur compte les 513 salariés du site. Ils sembleraient qu’ils soient de plus en plus nombreux à espérer un mouvement plus dur pour la rentrée de septembre.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 09:48

Le mouvement de grève commencé mercredi matin a été levé vers 13 h 30 jeudi. Un accord a été trouvé avec la direction.

Celle-ci s’engage à lancer certains investissements permettant d’améliorer les conditions de travail, la validation des statuts est effective et la prime de port de masque a été réévaluée.

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2015 5 17 /07 /juillet /2015 09:47

Lancée en janvier 2014, la PME, qui produisait en labo et vendait en «foodtrucks», a déposé le bilan mercredi et a été placée directement en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Troyes. Dans son laboratoire de Pont-Sainte-Marie, elle pouvait produire jusqu’à 10 000 sushis par jour. Elle comptait 35 salariés dont la moitié dans l’Aube.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 09:14

Plus d’une soixantaine d’employés de Vranken-Pommery Production (des sites de Reims et Tours-sur-Marne) se sont retrouvés mercredi matin au palais de justice.

Ils venaient écouter leur avocat qui passait devant le juge des référés.

En cause, la renégociation des accords de complémentaire santé pour les employés de la maison de champagne. «Il n’y a pas eu de commun accord avec la délégation syndicale, or, ce dernier est nécessaire pour changer de complémentaire santé», affirme le délégué syndical CGT.

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 09:13

Le tribunal de commerce de Troyes a validé mercredi matin la liquidation judiciaire d’Euro CRM. Les 99 salariés vont être licenciés.

Le centre d’appels, installé derrière le Grand Troyes depuis 2001, a annoncé samedi dernier, en comité d’entreprise, la fermeture de son site historique de Troyes. Les salariés ont été surpris de cette annonce, effectuée en toute discrétion, en plein mois de juillet et alors que beaucoup sont au chômage partiel.

La direction a assuré que les salaires seront payés et les indemnités versées. Pour FO, «on aurait espéré une meilleure fin que cette liquidation judiciaire qui laisse 99 salariés sur le carreau. Cela laisse un goût amer dans la bouche. Mais l’entreprise perdait de l’argent depuis trois ans».

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2015 3 15 /07 /juillet /2015 08:51

Tous les employés de l’entreprise ICPE (Installation Classée pour la Protection de l'Environnement) DAHER à Épothémont sont en grève. DAHER est un sous-traitant de l’Andra. L’entreprise est spécialisée dans le transport et le conditionnement des déchets faiblement radioactifs.

Ils manifestent pour leurs conditions de travail, la mise à jour des différents statuts des salariés, l’amélioration des conditions de travail et une augmentation du salaire de base.

Des négociations sont actuellement en cours avec des membres de la direction.

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2015 7 12 /07 /juillet /2015 16:35

La CGT a déposé un préavis de grève illimité à partir du mercredi 15 juillet. Elle entend ainsi dénoncer la réorganisation à l’œuvre et des conditions de travail dégradées.

Ils en ont ras la casquette… Chez les facteurs axonais, l’heure est au «pétage de plomb» généralisé. Et c’est ce qui explique le dépôt d’un préavis de grève illimité, prenant effet mercredi prochain, dès minuit, et concernant toute la plaque de Soissons, qui comprend les bureaux de Villers-Cotterêts, Fère-en-Tardenois, Château-Thierry, etc. En cause : la réorganisation du site d’Oulchy-le-Château, en date du 16 juin. «Le site a été fermé, ce qui a entraîné cinq suppressions de tournées, et deux suppressions de postes. Certains facteurs ont été transférés à Soissons, et d’autres à Fère-en-Tardenois, dans un garage sans eau ni électricité.»

Ce sont, d’une manière générale, leurs nouvelles conditions de travail qui expliquent selon lui le mal-être de ses collègues. Et notamment la mise en place du Prêt-A-Diffuser, ou PAD. «Le temps de travail des facteurs était auparavant composé d’une phase de tri, qui s’étalait en moyenne de 6 h 30 à 8 heures ou 8 h 30, puis de la distribution à proprement parler. Avec la nouvelle organisation, ces tâches ont été séparées, et sont effectuées par des équipes différentes. Les facteurs effectuant les tournées se voient livrer des paquets de courriers tout prêts et passent désormais 7 heures dehors, quel que soit le temps qu’il fait, avec une pause déjeuner non-rémunérée de 11 h 45 à 12 h 30.»

Le but poursuivi par le groupe est clair : il s’agit de réaliser des économies, via le rendu de surface immobilière et les suppressions d’emplois. Quitte à voir se détériorer le service rendu.

Partager cet article
Repost0