Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 15:06
Le chômage est-il en hausse ou en baisse ?

Fin janvier, Pôle emploi publiait fin janvier les statistiques du nombre de chômeurs en décembre 2015. Il recensait 3,58 millions de chômeurs de catégorie A en France métropolitaine.

Aujourd’hui, l’INSEE vient de publier ses statistiques pour le 4ème trimestre 2015. Elle recense 2,86 millions de chômeurs de catégorie A en France métropolitaine fin décembre.

De même, le taux de chômage est en hausse pour Pôle emploi, alors qu’il est en baisse pour l’Insee.

Alors qui croire ?

Pôle emploi recense les demandeurs d'emploi enregistrés sur ses listes alors que l'Insee mesure son taux à partir d'une enquête effectuée chaque trimestre auprès de 110 000 personnes.

Une partie de cette différence se retrouve sans doute dans le "halo autour du chômage", qui regroupe, au sens de l'Insee, 1,4 million de personnes souhaitant travailler, mais pas comptabilisées comme chômeuses. Cette catégorie a légèrement augmenté au 4e trimestre (1,7%), mais est restée quasi-stable sur un an. A l'inverse, d'autres chômeurs comptabilisés par l'Insee ne sont pas forcément inscrits à Pôle emploi, notamment.

L’Insee mesure le chômage au sens du Bureau international du travail (BIT), c’est-à-dire une personne en âge de travailler (ayant 15 ans ou plus) qui n’a pas travaillé, ne serait-ce qu’une heure, au cours de la semaine donnée, disponible pour travailler dans les deux semaines et a entrepris des démarches actives de recherche d’emploi dans le mois précédent (ou a trouvé un emploi qui commence dans les trois mois).

Le halo autour du chômage est composé de personnes inactives au sens du BIT : il s’agit des personnes qui recherchent un emploi mais qui ne sont pas disponibles, des personnes qui souhaitent travailler mais qui ne recherchent pas d’emploi, qu’elles soient disponibles ou non.

Les statistiques de l’Insee sont les seules à être reconnues internationalement.

Le chômage est-il en hausse ou en baisse ?
Partager cet article
Repost0
29 février 2016 1 29 /02 /février /2016 20:53

Gilles Silberman, vice-P-DG, s’est présenté, lundi 29 février après-midi, au tribunal de commerce de Meaux pour demander le placement en redressement judiciaire de l’entreprise.

Le numéro 1 de la literie en France a déposé le bilan devant le tribunal de commerce de Meaux en Seine-et-Marne. En conséquence, le groupe devrait être placé en redressement judiciaire ainsi que la plupart de ses sociétés. À Bar-sur-Aube, trois sociétés, Valdis, Logibar et Latfoam, sont concernées. Une quatrième, Cipal, devrait, elle, être placée en liquidation judiciaire avec poursuite d’activité.

Partager cet article
Repost0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 11:05
Le chômage a diminué en Champagne Ardenne, mais...

Fin janvier 2016, en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A s'établit à 305 090. Ce nombre baisse de 0,7 % sur un mois (soit –2 200 personnes), de 1,2 % sur trois mois et progresse de 0,7 % sur un an.

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A en Champagne-Ardenne s'établit à 76 220 (- 500, - 0,7 %). Ce qui donne par départements : Ardennes 18 950 (- 290, - 1.7 %), Aube 20 350 (- 70, - 0,7 %), Marne 30 030 (- 220, - 0,7 %), Haute-Marne 8 890 (+ 80, + 0,7 %).

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, B, C s'établit à 458 310. Ce nombre baisse de 0,7 % sur un mois (soit –3 210 personnes), de 0,3 % sur trois mois et progresse de 2,8 % sur un an.

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, B, C en Champagne-Ardenne s'établit à 117 080 (- 1 130, - 0,5 %). Ce qui donne par départements : Ardennes 24 970 (- 340, - 1.3 %), Aube 29 850 (- 170, - 0,5 %), Marne 48 350 (- 530, - 1,1 %), Haute-Marne 13 900 (- 90, - 0,6 %).

Le nombre de personnes du département de l’Aisne inscrites à Pôle emploi en catégorie A a baissé de 0,9 % en janvier par rapport à décembre avec 37 279 chômeurs. Néanmoins, sur un an leur nombre reste en hausse de 1 %. Au niveau de la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, la baisse est un peu plus marquée en janvier (- 1 %) et la hausse plus contenue sur douze mois (+ 0,4 %), soit 383 058 personnes.

Pour les demandeurs d’emploi des catégories A, B et C, la baisse est moins conséquente dans l’Aisne : -0,6 % en janvier, ce qui atténue à peine la forte hausse en un an + 2,7 % en un an, soit 55 932 inscrits. Le département se situe cette fois dans la tendance régionale : - 0,8 % le mois dernier et + 2,7 % sur l’ensemble de l’année (574 281 personnes).

Mais ces statistiques doivent être maniées avec des pincettes. Les constats sont pollués par des phénomènes d’une ampleur atypique. Selon la direction des études du ministère du travail (Dares), un nombre «inhabituellement» élevé de personnes sont sorties, en janvier, des catégories A, B et C «pour défaut d’actualisation» – c’est-à-dire qu’elles n’ont pas communiqué les informations qui leur sont réclamées pour pouvoir être considérées comme étant à la recherche d’un poste. Pourquoi ? C’est un mystère, à ce stade, d’après la Dares, qui évoque une «évolution mensuelle inexpliquée».

Le chômage a diminué en Champagne Ardenne, mais...
Partager cet article
Repost0
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 23:01

Cauval est au bord du dépôt de bilan. Alors que le groupe comptait sur l’apport de 25 millions d’euros du fabricant de canapés et literie Aquinos, l’accord est tombé à l’eau. L’annonce a été effectuée aux représentants du personnel, cet après-midi, en comité de groupe par le vice-PDG de Cauval, Gilles Silberman.

Criblé de dettes, le numéro un de la literie en France avait fait de cet accord sa bouée de sauvetage. Désormais la tête sous l’eau, le vice-pdg espère encore une issue positive : «Gilles Silberman nous a dit qu’il était en contact avec deux investisseurs. Si aucun accord n’est signé avec eux d’ici lundi, nous allons tout droit au dépôt de bilan. Mais personne n’y croit plus vraiment. Les gens sont abattus. Même s’ils s’y attendaient un peu, ils ont pris un gros coup sur la tête» témoigne le délégué syndical CGT.

Le fabricant français de literie emploie 1 800 salariés en France, dont plus de 400 à Bar-sur-Aube.

Le groupe Cauval au bord du gouffre

Une grande partie des 400 salariés du site aubois du groupe Cauval ont fait une marche silencieuse depuis leur usine jusqu'à la mairie ce jeudi après-midi.

Partager cet article
Repost0
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 20:43

La journée d’hier a été longue, intense même pour les délégués de l’intersyndicale de l’entreprise FM Logistic, en grève depuis vendredi.

À l’issue de plus de six heures de négociations avec le DRH France du groupe, le directeur du site de Saint-Martin-sur-le-Pré et la directrice des affaires sociales, avec qui les grévistes sont restés en contact une bonne partie du week-end, les représentants syndicaux de la CGT et de la CFTC n’ont fait qu’une déclaration laconique : «Suite à notre réunion de négociations, nous sommes parvenus à un accord permettant la reprise du travail».

Les conditions précises de cet accord, finalisé hier soir, n’ont pas été dévoilées.

Partager cet article
Repost0
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 13:04

Selon la direction du groupe Courlancy, un compromis a été trouvé avec les représentants du personnel dans le cadre des négociations annuelles obligatoires (NAO). Il n’est plus question de faire travailler les salariés des cliniques 36 heures payées 35. Une nouvelle proposition d’annualisation du temps de travail des salariés aurait été approuvée par le syndicat majoritaire CFDT. «Il s’agit d’une annualisation à 1 607 heures, ce qui au final correspond aux 35 heures. Cette modalité existant dans la loi, sans augmentation du temps de travail», précise le DRH du groupe.

Partager cet article
Repost0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 21:19

Le bras de fer aura duré quatre jours. Hier soir, les salariés de l’entreprise Privé se sont réunis pour décider ou non de la poursuite de la grève, au regard de la perte de salaires.

Amers, même si encore bon nombre ont voté pour la reconduction, il a été décidé de suspendre la mobilisation. «D’autres actions sont prévues, sous d’autres formes.».

Partager cet article
Repost0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 22:07

Depuis ce mercredi matin, 10 heures, près de 90 % du personnel de l’entreprise Privé de Châlons-en-Champagne, spécialisée dans la fabrication des silos, est en grève.

À la veille de la troisième et dernière réunion de négociations annuelles, ils veulent obtenir une revalorisation des salaires.

Partager cet article
Repost0
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 23:33

Les salariés de la Société industrielle de reliure et de cartonnage de Marigny-le-Châtel, après le versement de leur salaire de novembre, au mois de décembre, s’impatientaient de ne pas voir arriver le reste des sommes qui lui étaient dues.

Les 77 salariés non protégés ont touché leur solde de tout compte. «Mais certains n’ont pas encore leur attestation Assedic», déplore la déléguée syndicale. Les 10 ex-salariés protégés sont toujours dans l’attente.

Partager cet article
Repost0
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 17:05

Débrayage de 2 heures ce vendredi en fin d’après-midi chez Euro CRM, plateforme téléphonique de Chauny (effectif d’environ 150 personnes). Il s’agissait de marquer le coup après l’annonce de la concrétisation, ce 3 février en réunion de consultation du comité d’entreprise, du licenciement de 4 personnes.

«Ce licenciement économique et collectif avait été annoncé courant décembre en information et consultation. Après la confirmation, les membres du comité d’entreprise ont donné un avis défavorable et nous avons distribué un tract aux salariés. La direction a fait un brief en deux fois aujourd’hui, à 10 h 30 et 13 heures, pour expliquer au personnel qu’il s’agit avec cette décision non pas de gagner de l’argent mais de ne pas en perdre»

Dans le groupe en débrayage devant les grilles de l’entreprise, on exprime beaucoup de colère et d’inquiétude. Colère : «En mai 2015, nous avions fait un débrayage sur le point de la suppression des jours de congé de fractionnement et la direction avait dit qu’elle devait faire des économies en stipulant que la société allait bien !» Inquiétude : «Nous ne sommes pas rassurés. Nous n’avons pas de visibilité par rapport à notre avenir, dans un contexte de marché du travail très difficile dans le Chaunois »

Partager cet article
Repost0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 20:32

«Dans les trois quarts des cas, les patrons sont à l’origine des ruptures conventionnelles», assure un conseiller du salarié CGT à Reims.

Le Vice-président du Medef de l’Aisne n’est pas aussi catégorique. «Beaucoup de salariés la demandent aussi. Je dirais que les employeurs sont à l’initiative de 60 % de ces conventions décidées d’un commun accord et qui ouvrent des droits à l’allocation-chômage.»

La rupture conventionnelle du contrat de travail ne s’est jamais aussi bien portée en France. 358 244 ont été validées l’an passé par les services de l’État, soit près de 25 000 de plus que l’année précédente. Or, 2014 avait déjà marqué un sommet. En Picardie, 6 063 contrats avaient été signés cette année-là (+ 9,8 % par rapport à 2013) alors que la Champagne-Ardenne enregistrait un bond de 11 % avec 5 675 demandes d’homologations.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 15:23

Le bureau de poste de Cormontreuil sera en grève lundi 1er février 2016 pour réorganisation et remise en cause de 2 samedis sur 3. Un piquet de grève et un rassemblement aura lieu lundi dès 8h30.

La Poste de Reims a mis le CHS-CT de Reims au tribunal pour refus d'expertise. L'audience au TGI de Reims à lieu mercredi 3 février 2016 à 9heures.

Dans les cas, les postiers attendent votre soutien.

 

Partager cet article
Repost0