Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 20:50
20150608 La mutuelle des fraudeurs

En septembre 2009, alors que les élus écolo-socialo-sécuritaires de Lille venaient tout juste d’adopter leur métro du futur et de créditer ce rêve orwellien de 5,1 millions d’euros, se créait la mutuelle des fraudeurs de Lille.

Cette initiative regroupe des personnes qui ne veulent plus payer et qui se donnent pour objectif de «dénoncer les pratiques honteuses de la maire de Lille, de Kéolis et de la communauté urbaine de Lille sur le sujet des transports en commun (tarifs exorbitants, fichage, caméra, pub, flics partout...), de revendiquer les transports gratuits pour tous, de permettre à tous, pour l’instant, de pouvoir profiter du transport en commun sur Lille pour moins cher tout en donnant moins de fric à Transpole et enfin de diffuser l’idée des mutuelles partout pour qu’elles se multiplient».

Au petit matin du 16 avril 2014, alors qu’elle se rendait au travail, une personne suspectée d’appartenir à la mutuelle des fraudeurs a été interpellée devant son domicile par des hommes, masqués pour certains, appartenant à la Brigade de Recherche et d’Intervention et accompagnés d’agents de la Brigade Financière. Dans les minutes qui suivent, une seconde personne, qui est aussi la compagne du premier, a été interpellée à son tour et leur appartement a été perquisitionné par une dizaine de policiers en quête d’hypothétiques éléments à charge : tout a été retourné sans ménagement et des ordinateurs, de l’argent liquide et des archives sont saisies.

Se sont ensuivies 27 heures de garde-à-vue et d’auditions par la Brigade Financière, sous prétexte d’«incitation à commettre des délits ou des crimes par voie de presse ou tout autre moyen de communication» (Art. 23 ou 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse). C’est le blog de la mutuelle des fraudeurs qui est visé, en ce qu’il inciterait à frauder...

Le 2 juin, ces 2 personnes se retrouvaient devant le TGI de Lille…

Verdict le 1er juillet.

Voir aussi : http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article1696

Partager cet article

Repost0
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 19:53
20150601 Lutte et répression au collège Bellefontaine de Toulouse

En décembre 2014, une grande partie des personnels du collège Bellefontaine de Toulouse a été en lutte durant 22 jours contre la réforme de l’Éducation prioritaire pour obtenir des moyens à la hauteur des besoins de l'établissement... 

L'administration locale et rectorale a, non seulement, ignoré ce mouvement et a tout fait pour le casser en faisant pression sur celles et ceux désigné-e-s comme les meneurs. 

Durant cette période, les personnels ont répertorié dans le Registre Santé et Sécurité au Travail plus d'une centaine d'incidents entre l'administration locale et l'équipe enseignante. 

En mars/avril 2015, une enseignante a été suspendu suite à ce mouvement social et fait l'objet d'une procédure disciplinaire.

Aujourd'hui, ce sont cinq enseignant-e-s, dont les compétences sont largement reconnues et qui font preuve d'un engagement de longue date dans l’Éducation prioritaire, qui subissent une procédure disciplinaire entraînant une mutation d'office. 

Les motifs de ces sanctions sont scandaleux : "manque à l'obligation de loyauté vis-à-vis de l'équipe de direction du collège", "manque de courtoisie", "manquement […] de nature à perturber gravement le bon fonctionnement du service public d'éducation du collège Bellefontaine"… 

Interview d’enseignant-e-s de ce collège.

http://lechatnoir.perso.sfr.fr/radio/20150601-Lutte-et-repression-a-Toulouse.mp3

Partager cet article

Repost0
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 20:57
20150518 ZIED ET BOUNA ON OUBLIE PAS

Le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois, Zyed et Bouna pour fuir les contrôles abusifs, le harcèlement de la police, se réfugient dans un transformateur EDF. Ils mourront électrocutés. Suite à cet événement les banlieues se révoltent...

Le 18 mai, 10 ans après une bataille judiciaire et une relaxe demandée, des collectifs appellent à se réunir devant les tribunaux de leur ville en solidarité avec les familles victimes de crimes racistes et sécuritaires et pour protester contre l’impunité judiciaire dont les dépositaires de l’autorité publique jouissent.

Le tribunal correctionnel de Rennes a relaxé ce lundi les deux policiers poursuivis pour non-assistance à personne en danger.

Le tribunal a considéré à l'examen des faits que ni le policier présent sur les lieux, ni celui qui était au standard de la radio, ne pouvaient avoir "la conscience claire et réelle d'un péril imminent" concernant les jeunes, a expliqué le président Et pourtant, celui sur les lieux avait lâché sur la radio de la police "S'ils rentrent sur le site EDF, je ne donne pas cher de leur peau".

Partager cet article

Repost0
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 19:15

Le 17 Avril 2015 avait lieu un rassemblement en soutien à une famille menacé d’expulsion à La Plaine St Denis. La famille habite prés de l’école Doisneau-Casarés où sont scolarisés leurs enfants.

La veille les soutiens, qui occupent l’école, ont souhaités avoir une entrevue avec une responsable de la mairie, entrevue qui a tourné court et qui a laissé place a une l’intervention policière.

Les soutiens aux familles expulsées, pendant les vacances, n’ont pas relâché pas la mobilisation. Dans ce reportage de L’actualité des luttes (sur FPP), on entend différents témoignages de cette lutte.

Tous les matins, dès 5 h 30, enseignant-e-s, parents et habitant-e-s du quartier se relaient sur le piquet anti-expulsion. Les expulsions n’ont toujours pas eu lieu…

Pas d’enfants à la rue !

Et pour finir, des brèves d'actualité (Répression contre IAATA, brèves sur le nucléaire en Champagne Ardenne)

Partager cet article

Repost0
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 19:27
20150504 Lutte contre les fermetures de l'accueil des CAF

Lutte à Marseille contre la fermeture des accueils CAF

Avec Pierre, nous revenons sur la lutte des allocataires marseillais contre la fermeture des accueils de la CAF.

A travers cet exemple typique de la politique du gouvernement, tentons de comprendre le moment actuel de la restructuration...

Et un retour sur le 1et mai et la lutte au technicentre de Romiliy.

Partager cet article

Repost0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 19:37
20150427 Anti éolien et antinuc

Peut-on être antinucléaire et se battre contre l'implantation d'éoliennes ?

Oui lorsqu'il s'agit de l'éolien industriel et qu'on retrouve derrière lui AREVA, EDF, Siemens, Total... le lobby nucléaire et les firmes très polluantes...

Interview de Jean-Pierre, militant antinucléaire du Poitou, qui se bat contre l'implantation d'une ferme éolienne dans son village.

Partager cet article

Repost0
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 19:14
20140420 Manif du 9 avril à Paris

Aujourd'hui dans la rue... demain on continue, sur la journée de mobilisation du 9 avril à Paris.

Extraits sonores de la journée du 9 avril, des différents cortèges et de l'AG qui s'est tenue ensuite à l'annexe de la bourse du travail de la rue Turbigo, à l'initiative de l'AG interpro de Paris Nord Est.

Partager cet article

Repost0
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 19:19
20150413 Philo et terrorisme 2

Après une lettre diffamatoire de dénonciation d’un parent d’une élève qui n’avait pas compris ; on rapport indigent des inspecteurs de la vie scolaire du rectorat ; Une suspension de quatre mois maximum ;  8 heures de garde à vue et 5 heures d’interrogatoires ; un dossier pénal classé sans suites par le procureur ; un communiqué étrange de ce dernier qui envoie son dossier pénal au recteur ; une commission de discipline pour faute grave, les «propos» sont devenus un seul et unique mot qu’il n’est pas illégal de prononcer : crapules !

Jean-François Chazerans, prof de philo à Poitiers, a été sanctionné quand même d’une mutation d’office sur la zone de remplacement départementale des Deux-Sèvres et rattaché administrativement au Lycée Jean Moulin de Thouars.

Des recours, dont un au tribunal administratif, sont en cours (résultat dans 2 ans environ…).

Une pétition de soutien est à signer

http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2015N47580

Jean-François est aussi militant et vient d’être condamné en tant que représentant du DAL Poitiers… Il a donc besoin d’argent…

Partager cet article

Repost0
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 19:11
20150330 Maternité des Lilas & "Libres"

La maternité des Lilas en Seine Saint-Denis avec plus de 50 ans d’existence a bien besoin de nouveau locaux. Comme on peut l’entendre dans ce reportage, déjà en 1977, ce lieu fut menacé d’être fermé. Depuis quelques années, les promesses se sont succédées, notamment en 2011 avec la reconstruction actée au Lilas mais finalement l’agence régionale de santé -ARS- sera revenue sur cet engagement.

Ce 8 mars, ce sont les personnels de la maternité, fatigués par toutes ses promesses non tenues, qui fixeront la continuité ou la fin de la maternité des Lilas. Dans ce sujet plusieurs prises de paroles qui montrent l’importance de cette maternité pour les femmes qui sont passée dans ce lieu.

Sujet réalisé par L’écho des luttes sur FPP

Présentée comme une soirée-débat sur Fukujima avec la présentation par le réalisateur du film "Libres", celle-ci, tout comme le film d'ailleurs, fut une propogande pour les énergies alternatives, en particulier l'éolien "citoyen" qui va vous rendre libre !?

Partager cet article

Repost0
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 20:12
20150323 Ali Ziri et luttes chez Carrefour

Suite de l'émission de la semaine dernière.

Retour sur l'affaire Ali Ziri.

Suite à un problème technique, nous n'avions pu passer l'interview du délégué régional CGT du commerce chez Carrefour Market dans son entièreté. La voici.

Et pour terminer, quelques réflexions sur les départementales.

Partager cet article

Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 20:21

Le 11 juin 2009, Areski Kerfali, 61 ans et Ali Ziri, 69 ans sont interpellés par la police nationale d’Argenteuil, lors d’un contrôle routier. Ali Ziri quitte le commissariat dans le coma et décède à l’hôpital deux jours plus tard. L’explication donnée par la police et le procureur est : « décès suite à une malformation cardiaque ». Deux semaines après les faits, le juge d’instruction classe l’affaire sans suite. Un collectif d’habitants d’Argenteuil, Vérité et justice pour Ali Ziri se mobilise pour exiger une contre-expertise. L’autopsie révèle alors 27 hématomes et la mort par asphyxie suite à l’utilisation d’une technique d’immobilisation interdite depuis 2003.

Durant cinq années, le cinéaste Luc Decaster a filmé le combat de tous ceux qui refusent le procès bâclé, après cette mort que certains considèrent comme un lynchage.

Aucune des institutions nationales et régionales en charge de financer le cinéma n’ont trouvé bon de soutenir le film. Les tournages sur cinq années et le montage de dix semaines se sont fait sans un sou ! Aujourd’hui, pour que le film arrive sur les écrans, il lui faut passer par trois étapes onéreuses mais  indispensables : le mixage, l’étalonnage, et la distribution. Pour cela, il faut réunir la somme de 15 000€. Nous aurions préféré obtenir un financement des institutions du cinéma et ne pas avoir à vous solliciter. Mais face à ces refus, nous avons besoin de vous pour que ce film, comme cette histoire, ne soit pas étouffé !

20150316 Interview de Luc Decaster et lutte Carrefour Market

Chaque semaine, la CGT manifeste de la même manière pour dénoncer les conditions salariales réservées au personnel de l’enseigne Carrefour Market sur fonds de hausse des profits du groupe (salaires et avantages différents des employés des hypers...).

Samedi, c'était devant le Carrefour Market Clémenceau à Reims.

Interview de 2 empoyées et d'un délégué CGT du commerce

Partager cet article

Repost0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 20:08
20150309 : Sivens, où en est-on

Interview de Paul, membre du collectif Tant qu'il y aura des bouilles

Un point sur la situation : de la mort de Rémy Fraisse le 26 octobre 2014 à la décision du conseil général du Tarn le 6 mars 2015 et à l'évacuation des zadistes

En fin d'émission, un reportage réalisé par Radio Gal-re lors du rassemblement en hommage à Ibrahim Ali, assassiné le 21 février 1995 par Robert Lagier, Mario d’Ambrosio et Pierre Giglio, militants du Front National qui collaient des affiches à l’effigie de Jean-Marie Le Pen dans le 7ème secteur de Marseille.

Partager cet article

Repost0