Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 09:56

«Toi, tu ne me parles plus. La France aux Français. Sors ! Tu dégages de ma route ! Je ne veux plus entendre parler de toi... » Une Rémoise originaire d'Haïti, fonctionnaire à l'Unité centrale de production alimentaire (UCPA) de la Caisse des écoles de Reims, ne pensait pas que sa couleur de peau lui vaudrait, le 4 janvier 2012, un tel déferlement de haine sur son lieu de travail.

A la Caisse des écoles de Reims, un établissement public, elle était vacataire depuis 2002, puis fonctionnaire depuis septembre 2010.

Il a fallu attendre un rendez-vous pris avec un délégué syndical, dans le cadre d'une demande de changement de poste, pour que la jeune femme ose évoquer l'incident, les incidents... Car les injures dont elle dit avoir été victime ne seraient que la suite logique d'une longue liste de brimades et d'incidents.

Car si dans cette affaire, elle a porté plainte contre une seule personne, elle y dénonce des faits de discriminations qui remontent au 1er septembre 2009 2009 et seraient l'œuvre de trois de ses collègues masculins. «C'est pas la peine de sortir de belles phrases. Non seulement, tu es noire de peau, mais en plus tu es femme de ménage».

Depuis, elle a été reçue par l'adjoint au maire en charge de l'Education, président de la Caisse des écoles. «Je serai très vigilant dans cette affaire. Actuellement, la victime est en arrêt maladie. Elle sera accompagnée à son retour... Pour le moment, l'enquête en est à ses débuts. Nous laissons faire la justice. En revanche, si condamnation il devait y avoir, des sanctions administratives seront envisagées. Si les faits sont avérés, ils sont scandaleux et intolérables».

Partager cet article
Repost0