Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 13:21

A la la lecture de l'Union de ce jour, un article au titre évocateur "Une école différente en projet à Reims pour élèves en difficulté" attire mon attention.

On y apprend qu'un groupe de Rémois se réunit mercredi 23 novembre au soir pour lancer un projet Espérance banlieues local, qui vise à créer une école hors contrat dans une zone d’éducation prioritaire.

Mais qu"est-ce que Espérance banlieues ? La fondation Espérance banlieues, très médiatique - et très lisse ! est la vitrine d’un réseau traditionaliste et ultra-libérale, celui de la fondation pour l’École et de ses inspirateurs. Un réseau qui entend en finir avec le service public d’éducation au nom de la foi et/ou du libéralisme le plus radical...

8 écoles sont actuellement en activité (objectif 200 à 300 dans 15 ans), installées dans des quartiers ou des villes dont le maire est de droite radicale ou d'extrême droite...

Les enfants, en uniforme (un sweat-shirt à capuche), hissent le drapeau français, chantent La Marseillaise et consacrent la matinée aux matières fondamentales, enseignées avec rigueur et classicisme – lecture, grammaire, dictées… L’après-midi : activités culturelles et sportives, devoirs sur table ou étude surveillée...

Les familles paient 750 euros l'an. Le reste est financé par des entreprises...

Pour plus d'infos :

http://www.questionsdeclasses.org/reac/?Les-ecoles-Esperance-banlieues

Partager cet article

Repost0
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 11:28
Grève à l'Eréa de Châlons-en-Champagne

Depuis plusieurs mois, l'ambiance est morose au sein de l'équipe enseignante de l'Établissement régional d'enseignement adapté de Châlons-en-Champagne (Eréa). Les professeurs s'inquiètent pour l'avenir de cette structure qui accueille des élèves de 12 à 18 ans en grande difficulté scolaire et familiale. Des ados qui sont suivis au plus près par une équipe éducative adaptée. En classe, mais aussi après les cours, le soir et la nuit. Sur la centaine d'élèves que compte l'Eréa marnais, environ 70 y restent la semaine, en internat éducatif.
Ce sont ces postes de professeurs des écoles éducateurs en internat qui sont menacés. Progressivement, leurs missions sont en train d'être revues, laissant craindre une disparition de leur métier. A terme, ils pourraient être remplacés par des assistants d'éducation. "Des surveillants, précaires, qui ne sont pas formés pour être face à ces élèves à besoins particuliers. Nos jeunes ont besoin de stabilité, de repères. Nous mettons en place pour eux des activités éducatives et pédagogiques qui participent à leur réussite scolaire".

Une dizaine d'enseignants de l'Erea châlonnais, soit un tiers des effectifs, sont donc en grève ce mercredi 1er juin pour protester contre cette réforme. Plusieurs d'entre eux iront rejoindre la manifestation nationale prévue ce midi à Paris à l'appel de plusieurs syndicats. Une délégation devrait être reçue par la ministre de l'Education Nationale. Dans certaines académies, comme Grenoble ou Dijon, ce remplacement la nuit de professeurs des écoles par des assistants d'éducation a déjà été mis en place.

Les professeurs des Eréa réclament également le versement de l'ISAE, une indemnité (de suivi d'accompagnement des élèves) que touchent les professeurs des écoles, mais pas ceux des établissements adaptés. Début mai, le gouvernement annonçait que cette indemnité allait passer à la rentrée de 400 à 1 200 euros. Une somme non négligeable pour les enseignants en Eréa qui dénoncent "une injustice".

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 10:06

Depuis le mois d’août, le député PS Christophe Léonard, le collectif de défense de l’éducation dans la Pointe, GiVi, mais aussi la ville de Givet et le conseil d’administration du lycée Vauban s’opposaient au rectorat et à la proviseure concernant la fermeture d’une classe de seconde. Ils avaient même décidé de lancer cet été une procédure judiciaire, avec l'espoir de voir rouvrir la classe de seconde dont la fermeture avait été décidée pendant les grandes vacances.

Hier mardi, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a annulé les décisions du 13 juillet et du 4 septembre de la proviseure du lycée Vauban de fermer la classe. Aucune injonction n'a été prononcée à l'encontre de l'administration. Il va donc falloir reprendre une décision.

Partager cet article

Repost0
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 13:47

Un homme a porté plainte pour diffamation après l’audition, le 15 janvier, de son fils de 9 ans par la gendarmerie de Villers-Cotterêts parce qu’il aurait crié «Allah akbar, vive le Coran» pendant une minute de silence en hommage à Charlie Hebdo.

L’enfant avait été entendu le 15 janvier par la gendarmerie de Villers-Cotterêts, en présence de son père, dans le cadre d’une enquête pour apologie du terrorisme.

Les soupçons pesant sur l’enfant «sont, sur le plan de la matérialité des faits, totalement infondés. On est dans une cantine municipale qui accueille plusieurs écoles, pendant la minute de silence, il n’y a aucun témoin qui entend ce garçon de 9 ans venir dire Allah akbar, vive le Coran.  C’est un autre enfant qui vient (le) dire après coup à sa mère qui est l’une des employées de la cantine, qui le dit à la personne qui encadre la cantine, un signalement est rédigé, (…) on prévient la brigade de gendarmerie», a affirmé le procureur de Soissons.

Partager cet article

Repost0
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 16:59

300 élèves en moins dans les écoles primaires ardennaises à la rentrée 2015 et près de 200 en Haute-Marne. L'Aube et la Marne se portent un peu mieux avec une légère augmentation : un peu moins de cent élèves supplémentaires dans chacun des deux départements.

Dans le secondaire, l'évolution démographique n'est pas plus heureuse : plus de 600 élèves en moins dans les collèges de toute la région.

89 élèves en moins dans les lycées professionnels. Les lycées généraux et technologiques ainsi que leurs filières post bac se portent mieux avec une estimation à 500 élèves en plus pour septembre prochain.

La sentence est tombée : moins d'élèves donc moins d'enseignants.

Dans le primaire, s’il n’y a pas de suppression globale de postes, les Ardennes en perdent 20, la Haute Marne 8, l’Aube en gagne 10 et la Marne 18.

Dans les collèges, il y aura 31 suppressions de poste, dont 25 dans les Ardennes et 10 en Haute Marne. Au niveau des lycées, il y aura 17 créations de postes. Soit une perte de 14 postes dans le secondaire.

Seules les trois académies de l'Est de la France devraient connaître une diminution des effectifs au second degré. Une remontée est espérée pour les années suivantes, 2016 et 2017.

Partager cet article

Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 12:43

La semaine dernière, profs et élèves se mettaient en grève contre le projet de la DASEN de regrouper tous les élèves de seconde générale de Châlons-en-Champagne sur un même établissement et de spécialiser les 3 lycées.

http://www.lechatnoir51.fr/2014/11/blocage-du-lycee-pierre-bayen.html

Alors qu'une nouvelle manifestation était prévue cet après-midi, on vient d'apprendre que ce ce projet qui visait à réorganiser les 3 lycées publics de la ville à la rentrée 2015 a été abandonné.

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 17:54

Les personnels du Lycée Pierre Bayen s’opposent au projet de réorganisation du bassin de formation de Châlons présenté le 18 novembre. Ce projet doit répartir les formations générales et technologiques, l’enseignement professionnel demeurant inchangé, sur les trois lycées de la ville.

Projet prévu pour la rentrée 2015 

Il consiste en la création d'une plateforme de secondes, réunissant tous les élèves de secondes générales et technologiques au lycée Bayen.
Toutes les classes de 2nde du bassin de formation seraient regroupées dans ce même lycée, devenu «Plate-forme 2nde», qui garderait en outre les classes de série littéraire.
Le lycée Oemichen deviendrait un pôle scientifique, technologique et industriel, en regroupant les Premières et Terminales de série S et ST2D.
Le lycée Talon deviendrait un pôle ES, STMG, ST2S.
Selon le Rectorat de l'Académie de Reims, chaque lycée offrirait un cursus général complet et serait pleinement identifié comme pôle d’excellence :
- Pôle scientifique et technologique industriel au lycée Etienne Oehmichen
- Pôle littéraire et plate-forme seconde au lycée Pierre Bayen (avec Arts du cirque)
- Pôle sciences économiques et sociales, Santé Social et Technologique Tertiaire au lycée Jean Talon.

Réaction du président du Conseil régional

"En matière d'éducation, comme pour tout ce qui concerne notre territoire, rien ne peut se faire sans concertation avec tous : élus, chefs d'établissements, parents et enseignants.

Le Conseil régional ne peut accepter ce projet proposé par l’inspectrice d’académie, directrice départementale des services de l’éducation nationale de la Marne".

Une manifestation de lycéens est prévue demain matin, vendredi 21, à Châlons.

 

Blocage du Lycée Pierre Bayen

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 16:37

Une succession d’impayés a poussé le maire et le président du syndicat scolaire à un geste radical. Ce mardi, douze enfants inscrits à la cantine n’ont pas pu y manger.

Ces soucis seraient récurrents sur le groupement scolaire où un nombre important de ménages ne s’acquitterait pas correctement des sommes dues. Une famille originaire de Margival n’aurait même rien versé depuis deux ans. Résultat, l’année dernière près de 10 000 euros manquaient dans les finances publiques.

Dans la matinée, la mairie a téléphoné aux parents des douze derniers petits n’ayant pas régularisé leur situation. Ces irréductibles mauvais payeurs étaient invités à reprendre leur progéniture dès midi. Dix marmots seulement ont été récupérés. «Évidemment, on n’a pas laissé les deux autres sans repas. On leur a acheté des sandwiches qu’ils ont mangés à l’école et un adulte est resté avec eux», indique le maire.

Partager cet article

Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 20:32

Le-Chesne-et-fermeture-college.jpgRien n’avait laissé présager une issue aussi rapide, dans un dossier aussi complexe, qui a mis le feu à la campagne vouzinoise en 2012 et 2013. D’autant que, après les manifestations de colère des élus et habitants du secteur, l’Éducation nationale avait décidé de temporiser. En juillet à Reims, puis en novembre à Charleville, les cadres du ministère s’étaient engagés à créer des groupes de travail et à «ne fermer aucun établissement avant 2016».

Or quelques semaines plus tard, on apprenait que le collège de Buzancy (multisite Buzancy – Grandpré) ne rouvrirait pas en septembre 2014. Et jeudi, on apprenait donc qu’il en serait de même pour les classes du Chesne (125 élèves).

Tout s’est joué à l’occasion d’un conseil d’administration jeudi soir au lycée Masaryk : les 25 membres du conseil d’administration, qui rassemble des élus et des représentants d’élèves, de parents d’élèves et d’enseignants, ont été appelés à se prononcer pour ou contre la fermeture du bâtiment du Chesne. Douze membres ont voté pour, onze contre, quatre ont voté blanc.

Beaucoup se demandent désormais où les parents des collégiens du Chesne scolariseront leurs enfants à la rentrée 2014. Vu la situation géographique du Chesne, nombre d’entre eux hésitent entre Vouziers, Attigny, Mouzon-Raucourt, voire Sedan ou Charleville.

Partager cet article

Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 16:33

La mobilisation enseignante et des agents en charge du périscolaire contre les condition de mise en oeuvre du retour aux 4,5 jours de classe par semaine dans le primaire a été suivie par 11,4% des instituteurs dans la Marne et 44,1% dans les Ardennes, selon les chiffres communiqués par le rectorat. Il y aurait un peu plus de 20 % des instituteurs en grève dans l'Aisne.

Il y avait déjà eu un mouvement des parents hier qui avaient appelé à un boycott de l'école.

Dans certains départements, il y avat eu un mouvement de grève des animateurs mardi.

Alors, difficile de s'y retrouver...

Quand en plus, le syndicat majoritaire chez les instituteurs n'est pas clair (appel à la grève au niveau national, mais pas forcément au niveau départemental, comme cela semble être le cas dans la Marne)...

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 10:58

rassemblement-jacquemin.jpgL'élu (DVG) ardennais suspend sa grève de la faim après 38 jours de lutte. Il luttait depuis plus d'un mois contre la réforme de la carte scolaire dans le département. Un rassemblement a lieu hier en fin d'après-midi à Charleville-Mézières.

"Nous avons obtenu le sauvetage de 3 sites sur 4 menacés de fermeture directe ou de sections d'enseignement condamnant les élèves à plusieurs heures de routes au quotidien".

Le collectif 08 "Sauvegardons nos écoles" dont il fait partie se bat depuis plus d'un an pour le maintien des moyens dans l'Education nationale. Lycée de Givet, lycée de Bazeilles, collèges de Buzancy-Grandpré et du Chesne... Ces dossiers ont provoqué pas mal de remous ces derniers temps.

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 08:59

Dans un communiqué, le rectorat de l'académie de Reims indique qu'un courrier a été adressé ce vendredi à l’ensemble des membres de la délégation "Sauvegardons nos écoles" pour préciser la position du ministère sur chacune des situations évoquées lors de la rencontre de jeudi.

Confirmation du maintient de la filière littéraire du lycée Vauban de Givet à la rentrée 2013​

Le ministre de l’éducation nationale précise néanmoins que «la faiblesse des effectifs enregistrés depuis plusieurs années nécessite de conduire une réflexion globale et structurelle pour conforter cette offre de formation. En ce sens, un travail entre les équipes pédagogiques du lycée Vauban et celle du lycée Jean Moulin de Revin doit être encouragé». Il ajoute qu’ «une réflexion sur la qualité de l’offre linguistique doit être également menée à travers la proposition de la Région Champagne-Ardenne de créer une plate-forme linguistique mutualisée

Lycée de Bazeilles
Le ministre de l’éducation nationale souligne la «poursuite du processus de transfert des séries générales du lycée de Bazeilles vers celui de Sedan et tout l’intérêt qu’il y a à créer un pôle académique cohérent «hôtellerie-restauration-tourisme» autour du lycée des métiers de Bazeilles»

Carte des collèges ardennais 

Le ministre estime qu’«il devient urgent d’apporter des réponses pérennes en partant du travail et des propositions déjà avancées par les conseils d’administration des collèges Grandpré-Buzancy et Vouziers-Le Chesne» et souhaite «que ces instances représentatives, qui réunissent les représentants des élus locaux, des enseignants, des parents d’élèves et la direction de l’établissement, soient réunies dans les tous prochains jours afin de se prononcer sur l’organisation pédagogique qui leur paraît la plus adaptée entre chacun des sites pour l’année scolaire prochaine

Rentrée de septembre 2013

Monsieur le Recteur installera un groupe de travail dédié aux lycées Vauban de Givet et Jean Moulin de Revin et un groupe de travail sur la carte de l’ensemble des collèges ardennais. Ces deux groupes de travail réuniront les collectivités territoriales et les communes compétentes, les organisations syndicales d’enseignants et les fédérations de parents d’élèves. Parallèlement, les inspections générales IGEN et IGAENR seront mobilisées pour alimenter cette réflexion. Elles établiront un diagnostic de la situation et formuleront des préconisations. » Les conclusions des groupes de travail sont attendues avant la fin du mois de décembre 2013 «afin que puisse être arrêté un nouveau schéma scolaire prenant en compte les différents points de vue mais en premier lieu celui de la réussite des élèves

Partager cet article

Repost0