Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 10:19

VisteonLe groupe Visteon a finalisé dernièrement à l'échelle mondiale un accord avec son homologue coréen Halla climate control, HCC pour les intimes. Un accord taillé sur mesure pour permettre à Visteon de se désengager de l'aspect opérationnel… tout en demeurant actionnaire principal.

Une délégation coréenne a marqué une étape de plusieurs jours à Charleville, courant janvier, afin de dresser un audit. Et elle y a tenu un discours musclé, qui est venu en interne ternir un peu plus l'ambiance déjà plombée par les premiers départs des salariés ayant choisi, à l'appel de la direction, de quitter l'entreprise avec une enveloppe (voir plus bas).

Après avoir visité l'usine et pris connaissance de l'état du matériel de production, les représentants de HCC ont clairement fait connaître leur déception devant l'état d'obsolescence des machines et outillages. Dans la foulée, les Coréens ont ajouté que compte tenu de cet état, plutôt que de moderniser une usine qui aurait une quinzaine d'années de retard, il serait certainement moins coûteux de la fermer et de délocaliser ses activités.

Soit il s'agissait d'un sévère coup de semonce adressé au personnel et destiné, en cas de réorganisation du site carolo, à «fluidifier» les rapports sociaux dans les semaines et les mois à venir, soit les Coréens sont francs comme l'or et ont ainsi voulu préparer le terrain pour une fermeture à terme de l'usine carolomacérienne. Dans un cas comme dans l'autre, l'avenir de Visteon dans les Ardennes s'annonce agité…

112 suppressions de postes aient été envisagées, ce sont donc 98 départs qui vont devenir effectifs d'ici la fin du mois de février. Au terme de ce processus arrêté à la date du 25 janvier, 113 salariés s'étaient déclarés enclins à partir et à profiter des conditions suivantes : obtention d'une prime supra légale de 45 000 euros plus 1 000 euros d'indemnités par année d'ancienneté dans l'entreprise. Avec aussi une éventuelle prime de 6 000 euros en cas de création d'entreprise validée par Anveol, un cabinet conseil travaillant pour Visteon.

Ce dégraissage concernera 75 agents de production travaillant dans les ateliers, trois agents administratifs et comptables, trois caristes et magasiniers, trois opérateurs pool caristes, trois auditeurs qualité, deux techniciens de maintenance travaux neufs, deux ajusteurs outilleurs, deux facilitateurs régleurs et caristes, deux analystes logistiques, un analyste financier, un agent de méthode et, pour finir cette liste à la Prévert, le directeur «Set», responsable des ingénieurs.

Visteon  comptait encore, au 31 décembre 2012, 731 contrats à durée indéterminée et un important volant de… 207 intérimaires.

Partager cet article

Repost0

commentaires