Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 08:11

De délocalisation en relocalisation, le groupe a décidé de rayer de la carte le site chapelain au bénéfice de l'entité basée à Chemilly-sur-Yonne. Ils ne sont plus que treize et neuf d’entre eux sont appelés à opter pour le site qui leur conviendrait le mieux, en France voire au Maroc, ou ailleurs. Ne resteraient que 4 commerciaux.

«Nous ne sommes pas licenciés. C'est seulement un transfert de poste. Mais avec 158 km à faire chaque jour, pour faire l'aller-retour jusqu'à Chemilly-sur-Yonne, les 26,83 € mensuels qu'on nous propose ne sont qu'une misère !».

À mi-septembre, les salariés auront un mois de réflexion pour dire oui, ou non. En cas de refus, d'autres propositions peuvent leur être faites. Après quoi, ils disposent d'un autre mois de réflexion.

Ces délais mis bout à bout ne répondent cependant pas aux attentes des salariés. Ils posent la question qui fâche : pourquoi ne pas avoir pris en compte le licenciement de trois personnes sur le site de Strasbourg ? Ou bien les quatre commerciaux ?

Ils comptent et recomptent : cela aboutirait à dépasser le chiffre de dix personnes. «Ce qui obligerait le groupe à mettre en place un plan social, avec l'obligation de licencier».

Partager cet article
Repost0

commentaires