Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 10:19

L'arrivée des rotations de fret avec la Chine, début avril, devait générer «entre 20 et 25 000 tonnes de fret sur une année complète d'exploitation à 3 vols hebdomadaires». Problème, dès juillet, HNA, la compagnie chinoise, a «suspendu» ses vols. Du coup, si le volume de fret traité à Vatry a progressé en 2012, ce n'est que de 6 % avec 8 849 tonnes.

La barre des 100 000 passagers faisait office d'objectif. Finalement, après la réduction drastique des vols depuis fin octobre (uniquement des rotations avec Porto), le compteur s'est arrêté à 88 633 passagers au 31 décembre. Forcément, la progression fait rêver par rapport à 2011 : +72 % soit, 37 500 passagers supplémentaires.

En fin d'année, le conseil général de la Marne versera sa dernière subvention à la Seve (l'entité qui exploite l'aéroport) pour équilibrer le déficit du budget. Ensuite, la Seve pourra rompre la délégation de service public qui court jusqu'à 2020. Le conseil général cherche donc un éventuel nouveau pilote pour Vatry. Ce pilote pourrait même être propriétaire des lieux. D'une partie ou de tout…

En attendant, l'association Paris Vatry Project, chargée d'attirer les compagnies aériennes, attend de connaître la hauteur de son budget 2013. Pour le moment, seul le conseil général de la Marne a voté sa subvention ; 1,3 million € (contre 1,7 en 2012). Conseil régional (1,6 million l'an passé), communauté d'agglomération de Châlons (0,4 million) ; CCI de Reims-Epernay (0,4 aussi) et CCI de Châlons (0,2 en 2012) pourraient être tentés de réduire dans les mêmes proportions leur participation. Du coup, de 4,3 millions, le budget de APVP pourrait s'afficher avec un million de moins…

Partager cet article
Repost0

commentaires