Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 11:25

Le jugement approche pour le vigneron soupçonné d'avoir fait travailler au noir des centaines de polonais au cours des vendanges de ces quatre dernières années.

Le procureur a requis dix-huit mois de prison dont douze avec sursis avec mise à l'épreuve et indemnisation obligatoire de ses victimes. Outre ces six mois de prison ferme, le parquet a également demandé la confiscation des parcelles de vigne du patron (montant estimé à 320 000 euros) au titre de blanchiment et une interdiction de gérer une société de prestation de service.

Cinq sociétés de champagne sont poursuivies à ses côtés pour avoir eu recours à ces saisonniers polonais. Contre elles, le procureur a requis 8 000 euros d'amende dont 3 000 avec sursis.

Le Syndicats général des vignerons (SGV) et le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC) se sont par ailleurs portés parties civiles. Ils réclament 1 euro symbolique contre les prévenus. La MSA demande pour sa part, 718 000 euros d'indemnisation au titre des cotisations sociales non versées.

Le délibéré de cette affaire sera rendu le 3 juillet prochain.

Partager cet article

Repost0

commentaires