Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 18:29

ls n’ont plus guère d’espoir, les 58 salariés de Bosal Le Rapide. Ils sont d’ores et déjà convaincus que ce jeudi 20 février, le tribunal de commerce de Reims prononcera la liquidation de leur entreprise de fabrication de galeries de toit basée à Beine-Nauroy, en redressement judiciaire depuis le 24 septembre 2013.

Et ce n’est pas l’existence d’un repreneur potentiel, le groupe américain AIAC, qui changera, d’après eux, la donne. Car au terme des trois semaines de sursis accordées par la justice à l’entreprise pour négocier avec le candidat, aucun dossier digne de ce nom n’a été déposé. «Ce repreneur n’est pas sérieux . Depuis le 23 janvier, rien ne se passe. Les administrateurs n’ont aucun contact avec lui. Nous n’avons aucune nouvelle. Ça s’annonce très mal».

Demain matin, ils quitteront en cortège de voitures Beine-Nauroy pour rejoindre le tribunal de commerce de Reims où le couperet tombera à 10 h 30. «On travaille au ralenti. J’y étais préparé depuis un bout de temps. Tous les gens s’attendent à la liquidation». Ils réfléchissent d’ores et déjà aux prochaines actions. Car la bataille des indemnités ne fera que commencer.

Partager cet article

Repost0

commentaires