Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 10:28

La fonderie PSA des Ayvelles, premier employeur privé de la région, a perdu un marché représentant une soixantaine d'emplois, selon une source syndicale.

Dans le cadre de la production d'un nouvel utilitaire de marque Citroën (nom de code K-Zéro), le site ardennais de PSA avait candidaté pour produire le bras de direction du véhicule (pièce située entre les roues et le châssis). C'est finalement l'équipementier suisse Georg Fischer qui a été retenu, et qui produira les 177 000 pièces commandées.

Ce marché aurait permis non pas de recruter 60 personnes, puisque PSA n'embauche plus, mais de maintenir dans l'emploi 60 personnes. Ces 60 emplois risquent désormais de disparaître, sous forme de départs à la retraite non remplacés.

«En 2004, l'usine comptait 3 382 salariés tout compris (CDI, CDD et intérimaires), contre 2 109 fin 2012. Cela représente un tiers d'emplois perdus, 1 273 exactement».

Par ailleurs, la direction du site PSA des Ayvelles a présenté hier les grandes lignes d'un investissement appelé à se concrétiser dans les mois qui viennent : la fabrication de fours moyenne fréquence «très perfectionnés». Moyennant un investissement de 3,5 millions d'euros, les salariés du site devraient voir, dès cette année, leurs conditions de travail «nettement améliorées».

La CGT de l'usine reconnaît un plus grand confort au quotidien, mais s'inquiète du prix à payer pour en arriver là. «Ces nouveaux fours vont entraîner une réorganisation du travail et causer la perte de certains services et certains postes. On peut estimer que 50 salariés vont en pâtir. Notren inquiétude est que l'usine rembourse ce gros investissement en prenant sur des salaires, donc en se séparant de salariés».

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Social
commenter cet article

commentaires