Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 14:57

La ligne entre Châlons et Verdun pourrait être remplacée par des bus, voire supprimée.

Vingt voyageurs en moyenne par train pour un besoin global de remise en état de la ligne estimé à plus de 60 millions d’euros. C’est à partir de ce constat que la fermeture de la ligne ferroviaire numéro 5 pourrait être justifiée.

AUTEROVAC, l’association des usagers du TER Chalons-Verdun, se bat pour que les voyageurs soient plus nombreux sur cette ligne. Et pour cela, il prône la réactivation d’un raccordement ferré à Saint-Hilaire-au-Temple qui permet de se rendre à Reims directement sans avoir à changer à Châlons. Sans ce raccordement, les usagers de ce train passent par Châlons pour se rendre à Reims depuis Saint-Hilaire-au-Temple, Suippes ou encore Sainte-Ménehould. Ce détour allonge leur temps de trajet de 30 minutes et de 34 km leur parcours.

«C’est simple, si ce raccordement avait été réhabilité comme nous le demandons depuis douze ans, nous gagnerions du temps et nous arrêterions de prendre notre voiture. Le train ne se viderait pas. A se demander s’il n’y a pas une volonté délibérée de supprimer la ligne à cet endroit. Car ce type de travaux a été réalisé ailleurs sans souci.Et comme ce raccordement traverse une départementale, les travaux se compliquent concernant le passage à niveau. Mais ils restent possibles à un budget raisonnable  : 9 millions d’euros. L’équivalent de l’aide publique pour le centre Pompidou de Metz. Et surtout bien moins cher que le Skylander qui a coûté 21 millions d’euros pour du vent... Tout dépend ensuite des priorités politiques».

Partager cet article

Repost0

commentaires