Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 13:10

Le directeur général de l'entreprise dryate se montrait alors plutôt confiant à sa sortie du tribunal de commerce de Troyes le 18 juillet dernier. Le tribunal venait d'homologuer un plan de conciliation prévoyant non seulement le rééchelonnement de la dette mais aussi la rénovation des ateliers de galvanisation.

Trois mois plus tard, la situation n'est plus du tout la même. Depuis octobre, l'activité s'est nettement détériorée. Signe qui ne trompe pas : l'entreprise ne compte plus qu'une quarantaine d'intérimaires contre près de 200 voilà un mois. Et la trésorerie ne suit plus : l'entreprise serait ainsi dans l'incapacité de payer les salaires de novembre.

L'actionnaire italien, le groupe Tecnopali, pourrait déposer le bilan de Petitiean et mettre l'entreprise en vente. Déjà évoqué par la direction voilà quelques semaines, ce dépôt de bilan pourrait être annoncé de façon officielle lors d'une réunion avec les salariés prévue ce vendredi. Car, si rien ne filtre des tractations en cours, on sait que plusieurs repreneurs potentiels ont déjà visité l'entreprise dryate ces derniers jours.

L'hypothèse d'un dépôt de bilan est d'autant plus probable que le groupe italien qui a racheté Petitjean en octobre 2005, est aussi en difficulté. Tecnopali, qui a déjà essuyé des pertes l'an passé, a été contraint, en octobre, de déposer le bilan de sa filiale anglaise. Et sa stratégie mondialiste a été mise à mal par l'échec de ses projets en Inde et au Maroc.

À Saint-André-les-Vergers, le plan de conciliation qui prévoyait la rénovation de la galvanisation avec une ligne de crédit de 4,7 M€ est au point mort : depuis le 29 octobre, les ateliers sont même fermés, la Socotec ne garantissant plus les conditions de sécurité nécessaires.

Petitjean est ainsi obligé de faire sous-traiter ses poteaux jusqu'en Suisse et en Belgique, ce qui engendre un coût supplémentaire. L'entreprise dryate qui compte encore 535 salariés garde néanmoins une certaine activité : elle devrait réaliser cette année 75 M€ de chiffre d'affaires. Mais cette activité semble insuffisante pour financer le remboursement d'une dette d'une douzaine de millions d'euros, le plan d'apurement du passif validé en juillet prévoyant un remboursement de janvier 2012 à fin 2018.

Partager cet article

Repost0

commentaires