Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 11:08

«La création de notre Scop (Société coopérative et participative) nécessitait le rachat des actifs matériels (bâtiment, machines, stocks) et immatériels (modèles, propriété, marques) de l'usine. A l'issue de négociations, provoquées par la séquestration de l'un des actionnaires du groupe et menées à Bruxelles du 30 avril au 1er mai, nous étions convenus d'une somme de 3,1 M€. Nous manquait l'accord de Grandeco Belgique de stopper la fabrication des copies de nos modèles gravés depuis plusieurs mois, sans lequel l'équilibre économique de notre business plan était remis en cause». Ce que le groupe a catégoriquement refusé.

Propriété de Grandeco Wallfashion Group dont la mise en faillite avait entraîné la liquidation de l'usine châlonnaise au mois de janvier dernier, les modèles s'étaient retrouvés sous la coupe de deux curateurs belges dont la mission consistait à liquider les actifs de la filiale française pour dédommager ses créanciers.

Prenons l'exemple du papier peint vinyle Monrovilla actuellement en promotion. «Nous le fabriquions à Châlons-en-Champagne et le commercialisions sous la marque Côté maison - Tendance. Le groupe belge Grandeco se l'est approprié dès la mise en liquidation de sa filiale française. Il a produit de nouveaux rouleaux de papier peint à Tielt qu'il a diffusé sous la marque Déco maison - Tendance. Il a de surcroît utilisé le code-barres de notre usine. Ce qui constitue une fraude».

«En créant notre Scop en toute connaissance de cause, nous prenions le risque que le groupe belge intente une action en justice. Cette dernière aurait entraîné l'arrêt de notre production et la saisie de nos rouleaux de papier peint. Autrement dit, la Scop était morte».

Les salariés de Grandeco viennent de comprendre que dans le système capitaliste, quel que soit le mode de gestion, une entreprise est une entreprise et elle dépend de la loi "du marché". Et que c'est toujours le plus fort qui gagne.

Partager cet article

Repost0

commentaires