Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 13:35

pga510200-250x98Partagés entre dégoût et révolte, les 94 licenciés aubois de Paru Vendu ont, hier encore, exprimé leur ras-le-bol devant un plan social qu'ils estiment au rabais.

«Le plan social est financièrement insuffisant pour que les licenciés puissent se former et se reconvertir. Le cabinet Sodie chargé du reclassement n'est là que pour six mois. Et cela coince aussi à Pôle emploi : beaucoup de formations ne sont pas financées. Une deuxième cellule de reclassement a été mise en place par l'AFPA-Transition, mais on ne voit pas bien ce qu'elle va nous apporter en plus. Ce que l'on attend, ce sont surtout des mesures nationales avec des indemnités de licenciement plus élevées et des contrats de sécurisation professionnelle (CSP) prolongés sur 24 mois comme pour les licenciés d'Aérospace à Reims. Cela nous donnerait plus du temps pour rebondir.»

Sur la quarantaine de commerciaux qui œuvraient pour Paru Vendu à Reims et dans le département de la Marne, une proportion intéressante de ces commerciaux a, soit retrouvé un emploi, soit effectué le choix de prendre la CSP, un dispositif qui propose, pendant un an, des formations.

Les 1 650 salariés licenciés de ParuVendu manifesteront le 6 mars prochain à Paris.

Partager cet article

Repost0

commentaires