Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 16:30

Après la signature de la déclaration d’utilité publique, Réseau ferré de France attend que les financeurs mettent la main à la poche.

Les onze financeurs engagés sur le projet d’électrification de la ligne ferroviaire entre Paris et Troyes, y compris la portion Longueville-Provins, vont désormais devoir voter des crédits de manière à ce que ce dossier évolue sans retard. «Pour le moment, nous continuons à Réseau ferré de France à travailler en sous-marin. Nous attendons la réunion de tous les financements de la part des onze financeurs que sont l’État, les deux Régions concernées, le Département de l’Aube, Troyes, le Grand Troyes, Nogent-sur-Seine, Romilly-sur-Seine et les communautés de communes de ces deux secteurs, sans oublier bien entendu RFF».

Compte tenu de la proximité des élections municipales, il est fort probable que le vote sur les crédits de paiement n’intervienne pas avant la fin du deuxième trimestre de cette année.

C’est seulement lorsque les financements seront obtenus que RFF lancera un marché global au niveau européen. En tout état de cause, les travaux ne devraient pas débuter avant 2015 pour une mise en service en 2018. Si aucun nouveau retard n’intervient…

Partager cet article

Repost0

commentaires

loutte 29/04/2015 00:04

On signe l'éctrification et qques semaines plus tard , on annonce la suppression de 50% des trains de cette meme ligne.....