Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 09:39

Les membres du conseil d'administration de la Mutualité française des Ardennes ont enfin pris connaissance du détail des premières grandes lignes du plan social. Une procédure destinée à redresser la situation déficitaire de l'organisme, chiffrée à 430.000 euros pour l'exercice 2010.

Pour rendre pérenne l'association qui regroupe 372 salariés dans quatorze structures implantées dans six communes ardennaises (Charleville-Mézières, Sedan, Bogny-sur-Meuse, Revin, Givet et Rethel), les dirigeants ont donc supprimé le service d'aide à domicile qui totalise quarante et un employés ainsi que le cabinet dentaire « Thiers » à Sedan, lequel fonctionnait avec quatre salariés.

Par ailleurs, les deux maisons de retraite de type Ehpad qui posaient problèmes en raison d'un taux d'occupation trop faible - Léon Braconnier à Revin (65 lits) et Les Perdrix dans le quartier de la Ronde-Couture à Charleville-Mézières (30 lits) - devraient selon nos sources passer toutes les deux sous la coupe d'Orpéa, un organisme qui se serait engagé à reprendre les personnels en place.

La Mutualité fonctionne grâce à des fonds versés par différentes mutuelles regroupant cinq types de services. Dans les Ardennes, l'organisme regroupe quatre maisons de retraite type Ehpad - dont Le Pré du Sart à Charleville-Mézières et la résidence Marcadet à Bogny-sur-Meuse - le centre d'hébergement et de réinsertion sociale, cinq cabinets dentaires, un cabinet d'optique et d'audition et un pôle à domicile comprenant le service d'aides à domicile (41 lits) qu'on savait sur la corde raide, les soins infirmiers (40 employés) et l'hospitalisation à domicile (20 personnes).

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Social
commenter cet article

commentaires