Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 09:01

D'abord, la production de bicyclettes quittait les ateliers de MBK, suivie par la sortie de l'ultime «Bleue». Prochainement, ce devrait être au tour des hors-bord de dire «adieu» aux ateliers saint-quentinois. C'est ce qui a été envisagé très sérieusement lors de la réunion, lundi matin, du comité extraordinaire d'entreprise de MBK. La maison-mère, Yamaha motor group, change ainsi de cap et de stratégie.

Fini les hors-bord, le plus gros employeur privé de l'Aisne ne se consacrera désormais plus qu'au développement de sa production de deux-roues. l'usine va délocaliser sa production de hors-bord (28 000 unités par an soit 12 % du chiffre d'affaires) en Thaïlande.

MBK va récupérer une partie de la production japonaise de motos haut de gamme destinée à l'Europe afin de la rendre attractive et l'adapter au souhait des clients occidentaux. L'activité deux-roues serait également renforcée grâce à la création d'une «activité injection plastique» - transformation de billes de plastique en pièce de carénage - jusque-là occupée par les sous-traitants de Yamaha motor group. Le projet prévoirait également de développer la production du nouveau scooter saint-quentinois : le Yamaha X max 400, en fabrication depuis avril.

Emploi : statu quo. Résultat : ni gain ni perte de masse salariale. Reste que des formations seront mises en place pour les salariés réaffectés à de nouveaux postes. Les éventuelles créations d'emploi qui découleront de ces nouvelles activités «dépendront des résultats obtenus». En attendant, MBK engage un processus d'information consultation du comité d'entreprise pour ce projet dès la fin du mois.

Partager cet article

Repost0

commentaires