Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 10:57

La deuxième journée de grève des salariés de Manoir Industries n'a abouti à aucun accord avec la direction. Grève qui se poursuit encore aujourd'hui puisque les négociations n'ont toujours pas abouti.

La réunion de négociations annuelles obligatoires (NAO) organisée en urgence à Paris a permis aux salariés de tout le groupe, dont plusieurs sites étaient en grève, d'obtenir une augmentation générale des salaires de 2 % en janvier et de 0,5 % en juin. Un accord qui a stoppé le mouvement de grève entamé dans plusieurs usines du groupe mais pas à Bar-sur-Aube.

Car cet accord ne réglait toujours pas la question pour les salariés baralbins qui demandent depuis le début un rattrapage par rapport aux autres usines du groupe, qui ont parfois un treizième mois ou encore une prime de Saint-Éloi ou bien des primes vacances plus importantes que les Baralbins.

La direction avait proposé en NAO de verser une prime de 100 € aux salariés baralbins qui, la jugeant insuffisante, ont voté le début du mouvement de grève entamé mercredi. La direction a alors proposé 400 € à condition qu'ils reprennent le travail.

Ce qu'ont refusé catégoriquement les grévistes qui demandaient hier une prime annuelle d'au minimum le triple de cette somme, soit 1 200 €, pour reprendre le travail et poursuivre les négociations.

Les salariés insistent aussi sur le fait que l'autre objectif du mouvement est une demande «d'investissements en hommes et en outils» pour éviter les retards dans les commandes, satisfaire les clients et assurer la pérennité de l'entreprise.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Luttes
commenter cet article

commentaires