Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 13:02

Greve-Joliot-20130124.jpgÇa ne s'arrange pas au lycée professionnel Joliot-Curie. Après un «droit de retrait» exercé le 11 octobre pour dénoncer le climat délétère au sein de l'établissement, 100 % des personnels ont observeré une journée de grève ce jeudi 24 janvier.

Harcèlement, humiliation, intimidation, les profs du lycée Joliot-Curie demandent le départ de la proviseure.

Cette proviseure, titulaire d’un DEA de sociologie de l’éducation et d’un CAPET d’économie gestion, a été proviseur-adjoint au lycée Libergier de 1998 à 2001, principale au collège du Vieux-Port à Vitry-le-François et au collège de Colombey-les-deux-Eglises et ensuite à la direction du lycée polyvalent Philippe-Lebon, à Joinville.

Courant septembre, les élus alertent le recteur sur la situation rencontrée avec leur proviseure depuis la rentrée. Le 10 octobre 2012, suite à une bagarre a éclaté entre quatre élèves en plein cours, les enseignants décident d'exercer leur droit de retrait l'après-midi. Le recteur prend alors position en faveur des enseignants.

Hier, 100 % des enseignants était en grève.  "Les conditions de travail matérielles et surtout psychologiques, se sont totalement dégradées depuis la rentrée de septembre 2012 et ne permettent plus aux enseignants et aux membres de l’équipe éducative de travailler sereinement".

Ils dénoncent des "méthodes imposées sans cohérence avec le fonctionnement de l’établissement, des propos inadmissibles tenus dès la pré-rentrée, des pressions importantes exercées sur certains collègues, amènent des souffrances au travail qui s’expriment quotidiennement".

Les représentants des élus rappellent avoir alerté le recteur à l'occasion de deux courriers, d'une audience au rectorat et d'une enquête administrative, entre fin septembre et début janvier.

«Cinq mois après la rentrée, toujours rien de concret, aucune mesure n'a été prise, ce qui fait qu'aujourd'hui, le mal est trop important. Les enseignants souhaitent donc alerter l'opinion publique et particulièrement les parents d'élèves, que la scolarité de leurs enfants est mise en péril par ce type de fonctionnement».

Le recteur confirme bien qu'une enquête administrative a bien été engagée pour comprendre à partir de faits précis les difficultés relationnelles pouvant exister entre ces adultes. «Je vais recevoir le compte rendu et après une réunion avec le directeur départemental de l'Éducation nationale, nous verrons quelle suite nous donnerons à cette affaire». Et de préciser en direction des familles de l'établissement que «les difficultés que les uns et les autres rencontrent à Joliot-Curie ne transparaissent pas sur l'enseignement dispensé aux élèves. Ce qui est à l'honneur de tous».

Cette proviseure,  ancien officier de réserve, est présidente d’honneur de l’association régionale de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN). Elle a été décorée «Chevalier de la Légion d’honneur» en 2005 et «Chevalier de l'ordre du mérite» en 2006.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Luttes
commenter cet article

commentaires