Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 09:54

Sodimédical février 2012Hier, le tribunal de commerce d'Epinal devait siéger pour examiner la situation de Lohmann France (à Remiremont, ils sont soixante-dix à travailler sur place - il n'y a plus que des bureaux -, cinquante commerciaux sur les routes et l'autre filiale de production, Richard Frères, à Saint-Genest (Loire) compte soixante-dix salariés). Il a reconvoqué les parties le 11 avril en chambre du conseil et non plus en audience publique.

Les salariés de Sodimédical sont furieux. Eux qui n'ont plus touché un seul salaire depuis octobre 2011 viennent de faire trois heures de route pour rien. Deux d'entre eux demandaient la mise en redressement judiciaire de Laboratoires L&R. La filiale française du groupe allemand est en effet condamnée à payer les salaires et à redonner du travail aux cinquante-deux de Plancy-L'Abbaye. Or, depuis le mois de novembre 2011, elle a été placée en procédure de sauvegarde par ce tribunal de commerce d'Épinal. Elle n'est donc plus tenue de s'acquitter de cette obligation. «On ne peut pas payer des salaires indéfiniment à des salariés qui ne produisent plus rien. Surtout, on ne pouvait pas payer les astreintes, c'est pour cela que le tribunal de commerce nous a accordé la sauvegarde».

Après plus huit mois sans dialogue, l'avocat de Lohmann ouvre la porte à une négociation. «Vous payez d'abord deux mois de salaire. Deux mois de salaires avant qu'on s'asseye».

Sur le trottoir d'Épinal, une porte s'est peut-être ouverte.

Partager cet article

Repost0

commentaires