Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 21:06

Le tribunal de commerce de Meaux (Seine-et-Marne) a prononcé lundi la liquidation judiciaire de deux sociétés de meubles du groupe Cauval Industries, avec effet immédiat pour Confort et Systèmes dans l'Aveyron et avec poursuite d'activité de deux mois pour Atmosphères Interiors dans l'Aube.

La liquidation semblait inéluctable, faute de repreneur, depuis que le ministère public s'était opposé, lors de l'audience du 25 mars, à ce que le groupe Cauval Industries puisse faire une offre de poursuite d'activité à effectifs réduits. "On nous impose une liquidation immédiate, ce qui coupe l'herbe sous le pied de deux cadres qui se proposaient de reprendre l'activité de mousses moulées" pour canapés, a déclaré, très désabusé, M. Lanier, délégué CGT qui assistait à l'audience du tribunal.

Selon lui, l'usine qui emploie 191 salariés à Bar-sur-Aube dans la fabrication de canapés d'entrée de gamme, Atmosphères Interiors, a obtenu deux mois de poursuite d'activité "car sa trésorerie est supérieure à la nôtre et peut encore assurer les salaires", a-t-il expliqué.

A Sévérac, les salariés ont occupé l'entreprise jeudi en apprenant que les salaires de mars ne pouvaient être payés et ils ont retenu deux dirigeants jusqu'à ce que ces derniers s'engagent par écrit à 22h30 au paiement des salaires avant la mi-avril, au besoin par l'intermédiaire de l'AGS (Assurance de garantie des salaires).

Les salariés ont poursuivi l'occupation depuis et se relaient dans les locaux pour prévenir toute velléité de la direction de vider les locaux, notamment d'emporter des gabarits et des matières premières. La fermeture des deux entreprises porte un coup aux salariés, qui ont pour beaucoup de longues années d'ancienneté, et à l'économie locale de petites communes comme Sévérac (2.500 habitants) et Bar-sur-Aube (5.300 habitants).

Sources ; France 3 Champagne Ardenne

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Social
commenter cet article

commentaires