Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 16:33

Tout commence mi-juin lorsque des enfants du Nord-Pas-de-Calais et de l'Oise sont victimes d'une intoxication par la bactérie E-coli. Leur point commun ? Celui d'avoir consommé des steaks hachés surgelés de la marque Lidl, mais fabriqués par la SEB à Saint-Dizier. Très vite, les lots sont retirés du marché, le principe de précaution fonctionne à plein tube même si aucun décès n'est déploré.

Dès la fin juin, la société est placée en redressement judiciaire. L'été voit l'usine SEB tourner à très bas régime, les commandes se font rares. Les congés, le chômage technique… une quarantaine de personnes s'activent contre 140 normalement.

Et début août, nouveau coup de massue. Lidl, partenaire depuis 20 ans, décide de se passer des services de la Seb à l'avenir. Or, Lidl, c'est 60 % de l'activité de la société bragarde et une ardoise de 2,2 millions d'euros.La liquidation de la SEB a été prononcée par le tribunal de commerce de Chaumont.

En plus des 140 salariés des deux sites de la SEB à Saint-Dizier, les 45 salariés de Cerf à Mont-Saint-Martin (Meurthe-et-Moselle), autre entité de l'entreprise, sont aussi frappés par la liquidation prononcée hier.

Partager cet article

Repost0

commentaires