Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 17:30

L'entreprise de transport frigorifique STEF, anciennement TFE logistique, située dans la zone Farman fonctionne au ralenti depuis 2 jours. En effet, les 150 tonnes de marchandises fraîches et surgelées qui devaient approvisionner bon nombre de grandes surfaces et magasins rémois et champardennais sont restées aux entrepôts.

La plupart des 62 salariés que compte l'entreprise ont entamé un mouvement de grève hier matin pour protester contre les variations de salaires, parfois très élevées, d'une agence du groupe à l'autre.

«Nous ne faisons jamais grève, la dernière remonte à sept ans, mais là il y a des différences de salaires énormes entre notre agence et une similaire située en Picardie. En moyenne, un chauffeur salarié à Reims sera payé 13 % de moins qu'en Picardie, quant aux agents de quai, c'est carrément 20 % de moins».

Ces salariés très remontés n'acceptent pas non plus de voir leur salaire n'augmenter que de 1.2 % (quand il augmente de 1.3 % pour l'agence picarde) alors qu'ils ont déjà un taux horaire plus faible. «Nous voudrions une revalorisation de nos salaires, on sait bien qu'on ne pourra pas rattraper l'écart avec le taux horaire des autres agences mais on veut une compensation».

En fin de matinée, des sous-traitants sont intervenus pour emporter et livrer les nombreuses marchandises, certains camions ont d'ailleurs été immobilisés par les grévistes qui ne désarment pas et dont le mouvement pourrait durer.

Partager cet article

Repost0

commentaires