Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 10:12

Ils voulaient faire tourner leurs pales à la place du projet concurrent. Entre 2007 et 2008, les gérants d'une société ardennaise avaient multiplié les faux recours auprès du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne pour faire capoter le projet de parc éolien «Le Mont de l'Arbre». Une piraterie au coût salé : 6 millions d'euros de préjudice… qui leur vaut aujourd'hui d'être condamnés à des peines de prison avec sursis.

Le cogérant de la société ardennaise FEE (Forces Energies Electriques) à Fleville, et son père, aujourd'hui décédé, n'avaient pas eu de meilleure idée que de faire usage de faux en écriture pour faire capoter le projet. Sur la base d'un faux bail et de fausses quittances de loyers (établis par une riveraine), ils avaient inventé un nouveau résident - Rémy Bontemps - sur la commune de Saint-Martin-aux-Champs, concernée par l'implantation… Seule façon pour eux de déposer des recours contre ce parc éolien, histoire de récupérer à terme le marché, un projet de dix-sept éoliennes. Mal leur en a pris. Le PDG de la SARL JMB Energie, avait flairé l'arnaque et déposé plainte le 1er octobre 2008.

Hier, après en avoir délibéré, les trois comparses ont été reconnus coupables. Le cogérant a été condamné à 10 mois de prison avec sursis, le"nouveau résident", 2 mois avec sursis et la riveraine à 1 mois avec sursis.

Partager cet article

Repost0

commentaires