Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 10:35

En retard par rapport aux autres salariés des autres sites du groupe Manoir, les Baralbins veulent rattraper les primes jamais obtenues.

Parmi les revendications, les salariés réclament des embauches. Selon la CGT, l'entreprise emploie actuellement 207 salariés. Sur les mois de septembre et octobre, 3 600 heures supplémentaires ont été demandées. «Ici, il y a des gens qui ont des enfants au chômage. Ils font des heures supplémentaires pour les nourrir alors qu'ils pourraient eux-mêmes travailler !»

Une journée pour rien. C'est en résumé l'amer constat qui pouvait être tiré hier soir à l'issue de la quatrième journée de grève qui paralyse l'usine Manoir Industries de Bar-sur-Aube. Une table ronde avait pourtant été organisée à la sous-préfecture en début d'après-midi.

Seuls les représentants du personnel ont fait des déclarations à l'issue, s'estimant satisfaits d'avoir été écoutés «de façon sérieuse». Revenus sur site avec une proposition, ils ont dû faire face à la détermination des personnels. L'offre était pourtant simple : les grévistes débloquent l'accès à l'usine lorsque la direction accepte de reprendre les négociations afin de satisfaire les demandes. Donnant-donnant.

De fait, les grévistes ont décidé de maintenir leur blocus jusqu'à ce que leurs revendications aboutissent. Les négociations vont-elles pour autant pouvoir s'ouvrir ?

Partager cet article

Repost0

commentaires