Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 09:41

En mars, le vendeur, avait laissé entendre qu'il apposerait une signature sur le document qui permettait de débloquer des fonds pour verser les salaires.

Moins d'un mois après cette heureuse péripétie, on apprend, et le conseil des prud'hommes itou, que les quatorze salariés de la SARL Aisne Iso, à Bruyères-et-Montbérault, n'ont toujours pas reçu le moindre euro.

La justice prud'homale se réunissait, hier, en référé, pour obtenir de l'employeur des quatorze maçons et poseurs, qu'il verse à ses anciens salariés leur solde de tout compte, leur certificat de travail et toutes les pièces indispensables pour être accueilli par Pôle emploi.

Les anciens salariés - non encore officiellement licenciés - n'ont pas reçu de salaire depuis trois mois. L'un d'eux a même obtenu de l'ancien gérant  un chèque de 1 571 euros…. sans provisions.

Le dirigeant, convoqué au tribunal par lettre avec accusé de réception, n'est pas allé chercher ce courrier. «Nous sommes obligés de reconvoquer les parties», indique la greffière en fin d'audience après avoir incité les salariés à saisir un huissier pour faire citer l'employeur.

Administrateur ou pas, la main-d'œuvre d'Aisne Iso reste ballottée par ses «gérants» en conflit. «Vous devez aller à Saint-Quentin à la rencontre de cet administrateur» conseille un juge. «C'est encore la meilleure façon d'obtenir vos documents et d'enclencher le processus qui permettra à l'assurance de garantie des salaires de vous verser ce qui vous est dû».

Une autre procédure est en cours, au tribunal de commerce cette fois, pour examiner la situation économique de la société. Il y a fort à parier ce jour là (le 19 avril) qu'un administrateur judiciaire sera officiellement nommé pour suivre les opérations de redressement ou, plus sûrement, de liquidation d'Aisne Iso.

Partager cet article

Repost0

commentaires