Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:41

Ardam-20130308.jpgLes salariés d'Electrolux ont décidé de poursuivre leur mobilisation, après la manif « surprise » de la veille et suite à l'annonce du rejet du projet niVer. Ils l'ont répété et répété encore hier matin : «Nous ne lâcherons rien !».

Dès 6 heures, ils ont ainsi commencé à bouger, au sein même de l'usine. Plus de deux cents salariés, réunis autour d'un grand feu régulièrement alimenté par des palettes en bois et des pneus. L'enseigne est taguée : «Voyous, vendus, assassins»

À 9 h 45, l'arrivée de la directrice du site revinois encadrée de trois gardes du corps est huée et applaudie par les salariés, formant une haie d'honneur. Quelques minutes plus tard, le cortège se dirige vers la gare où les salariés en colère ont arrêté symboliquement deux trains : celui de 10 h 31 en direction de Givet et celui de 10 h 46 à destination de Charleville. Puis, vers 11 heures, retour à l'usine.

«S'ils pensaient qu'en faisant leur annonce mercredi au lieu de lundi comme prévu à Bercy, ils allaient démotiver les gens, ils ont eu tort. Maintenant, ils sont encore plus déterminés ! Nous avons été patients depuis le 22 octobre. La fête est finie. Ce n'est qu'un début, maintenant, on ne rigole plus !».

La direction du groupe a décidé de fermer le site revinois, lundi, vu le nombre assez important, semble-t-il, de salariés, accompagnant l'intersyndicale à Bercy (8 bus)?

«Comme ils veulent la fermeture de l'usine, nous, nous voulons qu'ils paient tout le monde et nous, jeunes, nous verrons avec le repreneur et avec des garanties. Il faut qu'ils s'attendent à ce que nous prenions un avocat. Par contre, nous ne voulons pas être repris comme nos voisins d'Oxame, ça, il est hors de question».

Partager cet article

Repost0

commentaires