Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 18:24

Le sort de Sarreguemines, l’entreprise de faïencerie toujours en redressement judiciaire, dépend des réunions avec les repreneurs potentiels et des audiences au tribunal de commerce de Châlons.

«Le plan du gérant prévoit 63 licenciements, et le deuxième, celui d’un client de Lecico, 77. Mais on préférerait qu’il n’y ait aucun licenciement ! Le fait que Lecico soit partie prenante du plan de continuation d’un côté et que FSDV, le groupe qui s’est débarrassé de la faïencerie en 2003, soutienne le plan de reprise par cession de l’autre côté, montre bien que les actionnaires passés et présents comptent faire du profit par le travail des salariés restants».

«C’est aux actionnaires de payer. Pour en premier lieu maintenir l’emploi, et permettre à tous les travailleurs licenciés de retrouver un emploi ou d’atteindre la retraite sans aucune perte de revenus».

Prochain épisode le 30 janvier lors de l’audience au tribunal de commerce de Châlons.

Partager cet article

Repost0

commentaires