Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 15:46

Plysorol-2012.jpgAprès avoir injecté plus de 10 millions d'euros dans Plysorol, son actionnaire s'est déclaré jeudi en cessation de paiement. Depuis, l'usine de fabrication de contreplaqué située à Magenta tourne au ralenti malgré un carnet de commandes bien fourni. «Des huissiers se sont rendus à l'usine de Magenta pour y poser des scellés».

«Toutes les commandes seront honorées grâce aux larges stocks dont nous disposons», tenait à rassurer l''industriel libanais qui avait repris les trois sites français (Lisieux, Magenta et Fontenay-le-Comte) de Plysorol International il y a 18 mois au terme de deux dépôts de bilan et de moult rebondissements, le précédent repreneur, un industriel chinois ayant tenté de détourner les actifs de Plysorol au Gabon en 2010.

Si les pertes ont été absorbées grâce aux 10 millions d'euros, il semble aujourd'hui difficile pour l'actionnaire libanais de poursuivre ainsi. C'est donc dans ce contexte que le tribunal de commerce de Lisieux devra trancher. Jeudi, il s'agira de savoir si c'est le redressement judiciaire ou purement et simplement la liquidation judiciaire des trois sites qui sera retenue par la justice.

Un plan de continuation est actuellement en cours d'élaboration. Et si celui-ci est retenu, il passera vraisemblablement par une réorganisation, notamment en terme d'effectifs.

Face à l'urgence de la situation, le tribunal de commerce ne devrait vraisemblablement pas retarder sa décision. Si c'est le redressement judiciaire qui est retenu, les pouvoirs publics promettent «de suivre le dossier de près». Dans le cas d'une liquidation de l'entreprise, il faudra assurer une pression pour que, dans un premier temps, les salaires de juin soient assurés.

Partager cet article

Repost0

commentaires