Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 14:01

Le plombier polonais est une expression popularisée en France au printemps 2005 lors du débat sur le projet de traité constitutionnel européen, par référence à un projet de directive européenne, très impopulaire en France, présenté par l'ex-commissaire Frits Bolkestein.

La directive détachement des travailleurs européens de 1996 prévoit que les salaires et le temps de travail sont ceux du pays d’accueil. Mais les charges sociales sont celles du pays d’origine.

"Vous recherchez souplesse, faibles coûts, qualité et légalité ? La solution pour vos recrutements : les travailleurs polonais et roumains en intérim." Tel est le contenu d'un fax qu'ont reçu la semaine dernière des chefs d’entreprise rémois.

L’agence en question propose la mise à disposition de travailleurs intérimaires étrangers sans rien avoir à gérer. «Nous nous chargeons de toutes les formalités, dont la déclaration de détachement auprès de l’inspection du travail. Vous n’avez aucune formalité à accomplir, pas de bulletin de salaire, pas de déclaration Urssaf, pas de cotisation sociale».

En période de crise, une main-d’œuvre low cost peut tenter certaines entreprises, y compris les plus importantes. «Les plus gros consommateurs de main-d’œuvre étrangère sont les chantiers de l’Etat».

La Fédération du bâtiment a lancé une pétition à destination du gouvernement français et de l’Union européenne pour dénoncer cette concurrence qui fragilise le secteur. Elle y rappelle que le recours à ces sociétés étrangères de travail temporaire signifie souvent «des salaires tirés vers le bas, une durée de travail non respectée, des consignes de sécurité bafouées, des charges sociales payées dans d’autres pays, une absence de contrôles sérieux».

Le procédé semble fréquent dans les entreprises de transport. Ce serait le cas notamment à Tinqueux où une entreprise (sous-traitante) emploierait beaucoup de personnes venues de Roumanie et d’Arménie.

Partager cet article

Repost0

commentaires