Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 18:21

centre-de-Grisolles.jpg«Ce n’est pas une surprise», «On s’y attendait»... Il n’empêche que l’annonce laisse un goût amer aux riverains, militants écologiques et élus locaux.

La préfecture l’a annoncé mardi : le centre de déchets dit «L’Écocentre La Tuilerie» à Grisolles géré par le syndicat mixte Valor’Aisne a obtenu une autorisation définitive d’exploiter le site, en dépit de la contestation des associations, des habitants de la commune et de ceux des communes voisines.

Ils critiquent, depuis que l’activité a démarré, de fortes odeurs liées au traitement des déchets. Qui empoisonnent le quotidien et inquiètent quant à la toxicité des gaz émis. Des craintes formulées dans une enquête publique menée entre 2012 et début 2013. De même que des risques liés à l’environnement : pollution des nappes phréatiques, terrain non approprié... Si le problème des odeurs fait l’objet d’un dispositif de suivi particulier, les opposants disent ne pas avoir été écoutés sur les autres points.

«J’ai du mal à comprendre. Dans le précédent arrêté, l’exploitant ne devait pas émettre de nuisances olfactives. Qui fera respecter l’arrêté suivant ? On peut mettre toutes les contraintes que l’on veut, pour nous rien ne bouge».

«Il aurait été préférable d’attendre que tous les jugements soient rendus». C’est-à-dire attendre que le Conseil d’État ait statué sur la légalité du terrain. Il y a un an presque jour pour jour, la cour d’appel de Douai a annulé le permis de construire du site. Deux raisons à cela : l’avis avait été signé par une adjointe au maire qui agissait ainsi hors de ses compétences. Deuxième problème : l’étude d’impact était insuffisante. Le Conseil d’État devrait rendre sa décision dans quelques mois.

Partager cet article

Repost0

commentaires