Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 19:13

Le 17 décembre, le conseil de prud'hommes de Laon a condamné la Sodepack a versé 13 374 € à Frédéric, après une procédure de plus d'un an.

Licencié pour faute grave le 11 juillet 2012, l'ancien conditionneur, rentré le 1er avril en 2010, a décidé de poursuivre son ancien employeur, refusant les motifs avancés par ce dernier (négligence et baisse des rendements, absences injustifiées, non-respect des consignes de sécurité, diffamation).

Le conseil des prud'hommes a suivi entièrement l'argumentaire de l'ex-employé en avançant «que l'employeur [n'apportait] pas la preuve de la gravité de la faute reprochée, [et] que les absences, d'une courte durée, de l'intéressé ne constituait pas, dans un cas fortuit, un motif suffisant pour qualifier de grave le licenciement… de même pour la baisse de rendement».

Le président d'Unidel investissements (groupe qui détient notamment la Sodepack à Vouël et Charme) pourrait faire appel, car, après cette première procédure, d'autres pourraient suivre, selon les syndicats chaunois.

Partager cet article

Repost0

commentaires