Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 16:07

La Société Nouvelle Oxame déjà placée en redressement judiciaire le 21 juillet 2011 n'a pas survécu à une situation devenue franchement alarmante depuis l'été. Lors de cette ultime audience, l'administrateur judiciaire a vite donné le ton et, au terme de cette synthèse, l'assistance a compris que le sort de l'entreprise était scellé.

Ralentissement significatif d'un chiffre d'affaires essentiellement réalisé à l'export, coût de remise en état de l'outil de travail trop élevé (400.000 euros), problèmes techniques et de sécurité liés au mauvais entretien des machines, insuffisance de fonds propres et perte de clientèle pour une PME restée de surcroît campée dans son métier d'origine. Un contexte qui a débouché sur un état provisoire du passif de 1,5 million d'euros et 500.000 euros de dettes.

Après un court délibéré, le tribunal, tenant compte du déficit chronique de l'entreprise et de son incapacité à honorer plusieurs engagements, a donc converti la procédure de redressement en liquidation judiciaire. Malgré les ultimes efforts du repreneur de la PME en octobre 2010, pour obtenir des concours bancaires et trouver un investisseur ou un partenaire industriel afin de diversifier l'activité d'Oxame, le dernier fabricant français de baignoires en fonte émaillée va disparaître du paysage économique. Les dernières solutions échafaudées ayant été vaines, l'usine fermera officiellement mercredi prochain, «afin d'arrêter les installations (notamment les fours) dans les règles de l'art» et sécuriser le site.

Leur entreprise étant par ailleurs restée très loin des objectifs fixés par ses dirigeants (300 baignoires par jour), les trente-deux derniers «grognards» à avoir œuvré chez Porcher viendront bientôt s'ajouter aux 776 demandeurs d'emploi actuellement recensés sur la ville de Revin (7 762 habitants).

Partager cet article

Repost0

commentaires