Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 14:41

Le 31 octobre 2012, un postier de 56 ans a mis fin à ses jours, en se pendant dans la salle de pause au bureau de poste de La Fère.

À la suite de ce drame, le comité hygiène sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de La Poste avait souhaité une expertise des risques psychosociaux des postiers à l'échelle de la région. La direction nationale voulait restreindre ce périmètre à la zone de Tergnier-La Fere et avait attenté une action en référé devant le tribunal de Beauvais. La décision a été rendue le 31 mai dernier.

Le tribunal a débouté La Poste de ses demandes. Elle a même été condamnée à verser 2 000 € de dommages et intérêts au CHSCT. Concernant la restructuration de l'entreprise, le juge estime que «tous les guichetiers de Picardie sont impactés de la même façon». La décision va même plus loin en affirmant que le geste désespéré «trouve manifestement sa cause dans les conditions de travail et la souffrance en résultant».

Comme le souhaitait donc le CHSCT, une nouvelle demande d'expertise à l'échelle de la Picardie devrait être relancée.

Partager cet article

Repost0

commentaires