Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 09:46

Le centre d'observation et de mesure des politiques d'action sociale (Compas) vient de publier une étude sur l'évolution de la pauvreté dans les villes françaises entre 2008 et 2011.

Partant de sources Insee, le centre a calculé, pour une personne seule, l'évolution du seuil de revenu des 10 % d'habitants les plus pauvres, avant impôts et prestations sociales, les 10 % les plus riches et sur le revenu médian. L'étude portait sur les 150 plus grandes villes de France.

Pour la région, 4 villes sont classées. Ce qui donne pour une personne seule, les chiffres suivants en 2011 :

Charleville-Mézières :
Revenu des 10 % les plus pauvres : 1 637 € (- 940 €, soit - 36 %)
Revenu des 10 % les plus riches : 32 503 € (+ 1 441 €, soit + 5 %)
Revenu médian : 15 086 € (+ 502 €, soit + 3,4 %)

Troyes :
Revenu des 10 % les plus pauvres : 2 244 € (- 663 €, soit - 22,8 %)
Revenu des 10 % les plus riches : 32 193 € (+ 1 182 €, soit + 3,8 %)
Revenu médian : 15 402 € (+ 446 €, soit + 3 %)

Reims :
Revenu des 10 % les plus pauvres : 4 428 € (- 626 €, soit - 12,8 %)
Revenu des 10 % les plus riches : 36 625 € (+ 2 014 €, soit + 5,8 %)
Revenu médian : 17 233 € (+ 618 €, soit + 3,7 %)

Châlons-en-Champagne :
Revenu des 10 % les plus pauvres : 5 169 € (- 338 €, soit - 6,1 %)
Revenu des 10 % les plus riches : 33 629 € (+ 2 062 €, soit + 6,5 %)
Revenu médian : 17 252 € (+ 701 €, soit + 4;2 %)

Charleville-Méziàres est la 3ème ville où les revenus des plus pauvres ont le plus baissés (en 1, on trouve Roubaix avec - 99 %).

Il serait intéressant de connaître les mêmes chiffres pour les autres villes de la région, en particuliers ceux de la Haute-Marne. Il serait aussi intéressant d'avoir une étude par quartiers.

A noter que dans le même temps, les prix ont augmenté de 3 %.

Jusque que 2008, les inégalités augmentaient par le haut avec l’envolée des hauts revenus. Désormais, elles s’étirent aussi par le bas avec une baisse des bas revenus.

Partager cet article

Repost0

commentaires