Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:14

Le projet de loi de finances de 2012 prévoit, dans sa première mouture, une diminution de 34 % des fonds alloués au fonctionnement des maisons de l'emploi. Pour la structure gérée par l'agglo, cela représenterait une perte annuelle de 73 000 euros sur un budget global de 480 000 euros.

Le projet de créer une maison de l'emploi remonte à avril 2006. L'objectif de la structure : réunir l'ensemble des acteurs locaux de l'emploi et de l'insertion pour accueillir et conseiller au mieux les demandeurs d'emploi.
Mission locale, gestion de la clause sociale dans le cadre des programmes de rénovation urbaine, un groupement d'employeurs, centre de documentation… tous ces organismes sont réunis au sein du bâtiment flambant neuf.
Un guichet unique regroupant près de 50 personnes dont le champ d'action s'étend sur l'ensemble du bassin de vie, soit 136 communes autour du chef-lieu.
En 2010, près de 2 000 personnes ont été accueillies et suivies au sein de ces services
La dotation de l'Etat représente 216 000 euros, soit 45 % du financement total de la structure. L'agglomération apporte de son côté 80 000 euros par an, auxquels il faut ajouter les 2,2 millions d'euros (financés à 37 % par l'agglo, 33 % par des fonds européens, 20 % par l'Etat et 10 % par le conseil général) investis dans la réhabilitation des locaux la Maison de l'emploi inaugurés début 2010.

A Charleville-Mézières, la MDE, outre sa vocation de guichet unique, c'est-à-dire de lieu d'accueil de ces organismes, conduit en son nom propre des actions spécifiques auprès des usagers.
Le bâtiment estampillé MDE accueille ainsi les employés gérant le plan local pour l'insertion et pour l'emploi (PLIE) à destination des chômeurs de longue durée. Egalement présente, la mission locale (Milo) qui s'adresse aux jeunes sans emploi de moins de 26 ans prenant en charge leur accès au marché du travail, mais aussi leur insertion au sens global du terme.
La MDE accueille aussi une plateforme gérant les contrats de sécurisation professionnelle, ex-contrat de transition professionnelle par le biais de Transitio une filière de l'Afpa. Ces professionnels aident et suivent les licenciés économiques bénéficiant du dispositif.
Enfin, un groupement d'employeurs, le GEIQ y a son bureau.

«Les collectivités, en l'occurrence l'agglomération, ne pourront compenser cette baisse de fonds […] Supprimer, dans les Ardennes, un des rares outils pour l'emploi dont nous disposons, ce serait, par les temps qui courent, un mauvais coup, impardonnable

Les MDE ont été créées dès 2005 dans le cadre du plan de cohésion sociale lancée par Jean-Louis Borloo, ministre du Travail et de l'Emploi.

Partager cet article
Repost0

commentaires