Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 09:25

Installée à Charleville-Mézières est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de menuiseries PVC, de volets roulants, de rideaux métalliques et de portes sectionnelles industrielles.

Entité créée en 1923, la PME carolomacérienne a commencé à connaître pas mal de périodes agitées après 1968 et son rachat par le groupe belge Winsol. Sous son égide, l'effectif a, en effet, fondu comme neige au soleil. Au point d'arriver à 48 salariés au moment de la liquidation judiciaire de cette véritable institution locale, le 6 novembre 2009 (elle a compté 200 salariés).

Jeantils-Gillet avait pu redémarrer en décembre 2009 suite à sa cession ainsi que celle de «Volets de France» à Yannick Lemaire et au groupe belge Cezam, installé à Bouillon et un des leaders dans ce domaine d'activité.

18 des 36 salariés seront donc licenciés pour motif économique. La répartition des postes reste encore à établir mais on sait d'ores et déjà que la fabrication de menuiseries PVC devrait être arrêtée et (peut-être) celle des portes sectionnelles.

La société va observer une période de vacances - c'est une tradition dans la «maison» - jusqu'au 9 mai. Au retour de ces congés payés, le personnel espère en savoir plus sur toutes les mesures énoncées dans un procès-verbal qui sera rédigé aujourd'hui. Ensuite, une requête sera adressée au juge-commissaire pour obtenir l'autorisation des 18 licenciements prononcés.

On saura en juillet prochain, au terme de la seconde période d'observation accordée par le tribunal de commerce, si ce dégraissage d'effectifs drastique a pu permettre à Jeantils-Gillet de se garantir un avenir industriel.

Partager cet article

Repost0

commentaires