Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 10:43

Vendredi dernier, la direction, prenant comme argument la présence d'amiante, décide d'interdire l'accès au local du CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) de l'usine, leur louant à la place, une chambre au François-Ier.

Colère des salariés, qui estiment qu'il s'agit d'un faux prétexte. «Notre local se trouve dans le même bâtiment que le gardien, et la secrétaire, qui eux, sont toujours présents sur le site».

Pour dénoncer le paradoxe de cette situation et refuser leur déménagement du site, ils ont ainsi organisé un rassemblement symbolique devant les grilles de l'usine, lundi après-midi.

Les élus du CHSCT ont fait savoir durant ce rassemblement que quatre salariés d'Ideal Standard, avaient officiellement été reconnus en maladie professionnelle, suite à l'exposition à de l'amiante dans l'usine.

Et le dossier ne semble pas prêt d'être bouclé car les membres du CHSCT commencent à s'inquiéter des effets de la fibre céramique réfractaire (FCR). «Elle a remplacé l'amiante après 1997. C'est un isolant très résistant. Nous en avons dans l'ensemble des fours et wagons. Et on a appris qu'elle risquait d'être interdite pour les mêmes raisons que l'amiante».

En attendant, les élus du CHSCT ne peuvent plus exercer leur mission de prévention et de surveillance au sein de l'usine. Constitueraient-ils une gêne pour la direction dans le processus de désamiantage de l'usine ? Telle est la question que se posent les salariés justement.

Partager cet article

Repost 0
Published by lechatnoir51 - dans Politique et social
commenter cet article

commentaires